Avant de s'affaisser à nouveau, le cours de l'action a progressé sensiblement (+12%) lorsque Tesla a annoncé avoir dégagé un bénéfice trimestriel de 311,5 millions de dollars, ou 1,75 dollar par action. Un an plus tôt, le groupe publiait une perte de 619 millions de dollars.
...

Avant de s'affaisser à nouveau, le cours de l'action a progressé sensiblement (+12%) lorsque Tesla a annoncé avoir dégagé un bénéfice trimestriel de 311,5 millions de dollars, ou 1,75 dollar par action. Un an plus tôt, le groupe publiait une perte de 619 millions de dollars. The Wall Street Journal a annoncé que le FBI passe au peigne fin les informations que Tesla a propagées au sujet de la production du Model 3. La police fédérale se demande si la communication du groupe n'est pas, depuis le début de 2017, délibérément trompeuse. Quoi qu'il en soit, le CEO de Tesla, Elon Musk, est parvenu chaque fois à prendre de court les shorters. Nous doutons qu'il y réussisse toujours. Mais cela importe peu, dans la mesure où nous suggérons d'émettre des options.Tesla Motors février 2019,au prix d'ex. de 360 EUR,à 34,40 USDLa prime de cette option contient exclusivement de la valeur temps. Et l'émetteur d'options le sait, le temps joue en sa faveur. Tant que le cours évolue latéralement, il jouit d'une plus-value. Si Tesla continue de surprendre agréablement le marché, l'investisseur devra peut-être vendre les titres. Pas de panique pour autant: il percevra, le cas échéant, 394,40 dollars par action (360 + 34,40), ce qui représente près de 10% de plus que le cours actuel de l'action Tesla. Nous ne recommandons cette approche qu'à ceux qui détiennent au moins 100 actions Tesla. Ceux qui n'ont pas d'action en portefeuille peuvent émettre un put.Tesla Motors janvier 2019,au prix d'ex. de 350 USD,à 31,40 USDComme on peut le voir, en raison de la volatilité importante de l'action, les primes des options sur Tesla sont particulièrement élevées. Dans le cas présent, l'investisseur est gagnant tant que le cours ne recule pas violemment. En cas de dévissage, il sera contraint d'acheter les titres. Mais il ne déboursera "que" 318,60 dollars (350 - 31,40), soit 9% de moins, tout de même, que le cours actuel. Il lui sera loisible, dans ce cas, d'émettre des calls sur les titres. Si le cours continuait d'évoluer autour de 350 dollars, voire plus haut, il n'aurait rien à entreprendre. La prime perçue, de 31,40 dollars, lui serait acquise.