Nous l'avons déjà dit: au vu des fluctuations tant à la hausse qu'à la baisse du cours, Tesla est une valeur parfaite pour les investisseurs en options. Nous nous sommes déjà positionnés en tant qu'émetteur, avec des put et des call. Cette semaine, nous rejoignons le rang des sceptiques qui pensent que la hausse ne saurait durer éternellement et prenons une position courte.
...

Nous l'avons déjà dit: au vu des fluctuations tant à la hausse qu'à la baisse du cours, Tesla est une valeur parfaite pour les investisseurs en options. Nous nous sommes déjà positionnés en tant qu'émetteur, avec des put et des call. Cette semaine, nous rejoignons le rang des sceptiques qui pensent que la hausse ne saurait durer éternellement et prenons une position courte.Avec Renault, nous faisons le contraire. Le cours de l'action est en chute libre depuis près de deux ans; cette régularité est aussi idéale pour l'investisseur en options. Début 2018, l'action valait encore 100 euros - contre un peu plus du tiers aujourd'hui. Tout comme Tesla, Renault avait un dirigeant controversé. Mais Elon Musk, lui, tient toujours bon, alors que Carlos Ghosn est en cavale. Luca de Meo, l'ancien dirigeant de Seat, devient le nouveau grand patron de Renault et devra remettre le groupe sur les rails. Dès que ses efforts seront visibles, l'action pourrait prendre rapidement beaucoup de hauteur.Tesla avril 2020au prix d'ex. de 880 USDà 208,70 USDLe détenteur d'au moins 100 actions Tesla peut émettre un call. Les options d'achat sont très chères en raison de l'envolée de l'action. L'émetteur du call touche une prime de 208,70 dollars, soit un rendement de pas moins de 23% en trois mois - à condition, bien sûr, que l'action Tesla ne prenne pas davantage de hauteur. Si cela devait arriver et que Tesla surprenait à nouveau les opérateurs avec d'autres nouvelles, alors peut-être devra-t-il vendre les actions, ce qui ne posera aucun problème, puisqu'il aura obtenu 1.088,7 dollars par action (880+208,70).Renault juin 2020au prix d'ex. de 38 EURà 5,01 EURChez Renault également, les primes d'options sont relativement élevées du fait de la forte volatilité de l'action. La prime de 5 euros implique un rendement de 13% sur moins de 5 mois. Ici, l'on gagne si le cours de l'action augmente; dans le cas contraire, il faudra sans doute acheter les titres, pour un coût de 32,99 euros chacun (38-5,01). Par la suite, il est envisageable d'émettre des call sur les titres. Bien sûr, nous nous attendons à ce que le cours de l'action Renault reparte à la hausse. En cas d'appréciation, la première résistance technique sera à 46,50 euros. Si le prix d'exercice de 38 euros reste dépassé jusqu'au 19 juin, la confortable prime d'un peu plus de 5 euros est empochée par l'émetteur.