Après avoir beaucoup fluctué tout au long de l'année, le nickel a clôturé l'année en hausse de 45%, affichant l'une des meilleures performances sur le marché des matières premières. Après la liquidation forcée des positions courtes sur les marchés en mars, le métal de base a même atteint un sommet (théorique) au-delà de 100.000 dollars la tonne, ce qui a plombé de 70% les échanges sur le London Metals Exchange (LME). La baisse de la liquidité entraîne ...

Après avoir beaucoup fluctué tout au long de l'année, le nickel a clôturé l'année en hausse de 45%, affichant l'une des meilleures performances sur le marché des matières premières. Après la liquidation forcée des positions courtes sur les marchés en mars, le métal de base a même atteint un sommet (théorique) au-delà de 100.000 dollars la tonne, ce qui a plombé de 70% les échanges sur le London Metals Exchange (LME). La baisse de la liquidité entraîne également des variations de prix plus importantes et une moindre prévisibilité sur le marché du nickel. Pendant l'été, le cours du nickel a reflué à 20.000 dollars sous l'effet de la hausse des taux d'intérêt, du renchérissement du dollar et de la perspective d'une croissance économique plus faible. Fin novembre, le prix est repassé au-dessus de 31.000 dollars, le ralentissement de l'inflation ayant fait baisser les taux et le billet vert. Mais alors que les craintes de récession se réaffirmaient ces dernières semaines, le métal a corrigé, à 28.000 dollars. Fondamentalement, l'offre mondiale de nickel est excédentaire. Toutefois, plusieurs segments existent, avec différentes qualités et applications. Soixante-dix pour cent du nickel raffiné est utilisé dans la production d'acier et relève de la construction (une industrie cyclique); c'est le NPI ou nickel de classe 2. Le nickel de classe 1 est l'un des trois principaux matériaux utilisés dans les batteries (véhicules électriques et stockage), et ce segment connaît la croissance la plus rapide, malgré une offre rare et des stocks très faibles. L'excédent concerne surtout le NPI; en dopant la demande d'acier, la réouverture de la Chine permettra peut-être de l'écouler.Il est possible de profiter de la hausse des prix du nickel grâce au WisdomTree Nickel ETF, coté sur plusieurs Bourses dans différentes devises: en euros à Milan et en Allemagne (Xetra), en dollars à Londres. Le code ISIN (GB00B15KY211) reste le même. Parmi les grands groupes de matières premières, BHP Group, Vale et Glencore offrent une exposition au nickel. Les sociétés d'exploration conviendront mieux aux investisseurs désireux de s'exposer uniquement au nickel. Le canadien FPX Nickel est un pure player qui possède des projets de nickel très prometteurs en Colombie-Britannique.