A la fin des années nonante du siècle dernier, les télécoms étaient considérés comme un secteur de croissance formidable. Or ce n'est plus le cas en Europe depuis déjà quinze ans. La mode des TMT autour du changement de siècle n'a en effet pas seulement enlevé aux investisseurs le sens des réalités mais également aux chefs d'entreprises. Des montants faramineux ont été consacrés à des acquisitions, des sommes gigantesques ont été affectées à l'achat de licences 3G, qui ont rapidement noyé le secteur sous les dettes. Au cours des premières années de ce siècle, des cures d'amaigrissement agressives ont dû être menées, pour tenter de relancer la croissance des bénéfices. Une fois ces restructurations effectuées, le secteur des ...