Le thème de cette stratégie nous a été inspiré par une conversation sur notre ligne de conseils. Un de nos abonnés s'inquiétait de n'avoir lu dans notre lettre aucun article consacré à l'introduction en Bourse de la société Internet chinoise Alibaba. Il ajoutait que l'Initié de la Bourse n'accordait pas assez d'attention aux valeurs technologiques (américaines) et était trop prudent dans ses conseils concernant les actions de ce secteur. Et d'ajouter les bénéfices solides engrangés ces derniers temps sur des valeurs telles que Facebook et Baidu.
...

Le thème de cette stratégie nous a été inspiré par une conversation sur notre ligne de conseils. Un de nos abonnés s'inquiétait de n'avoir lu dans notre lettre aucun article consacré à l'introduction en Bourse de la société Internet chinoise Alibaba. Il ajoutait que l'Initié de la Bourse n'accordait pas assez d'attention aux valeurs technologiques (américaines) et était trop prudent dans ses conseils concernant les actions de ce secteur. Et d'ajouter les bénéfices solides engrangés ces derniers temps sur des valeurs telles que Facebook et Baidu. Nous voudrions résumer ici la réponse que nous lui avons donnée. Alibaba Group Holding a en effet réalisé une entrée en Bourse remarquée sur Wall Street vendredi dernier. Alibaba a été fondée dans les années Internet (1999) par Jack Ma, qui à l'époque a récolté 60.000 USD auprès de 80 investisseurs afin de développer une place de marché en ligne à l'attention des entreprises chinoises. Aujourd'hui, Jack Ma est considéré comme le Chinois le plus riche, avec un patrimoine estimé à... 22 milliards USD. Alibaba dispose en effet d'une part de marché de 54% sur le marché chinois de l'e-commerce en pleine expansion, avec un CA annuel de près de 4 milliards USD, soit presque un triplement sur base annuelle.Alibaba (ticker BABA) est la plus importante introduction en Bourse de tous les temps sur New York. Un record qui était jusqu'ici détenu par Visa Inc., en 2008, avec 19,65 milliards USD. La société chinoise d'e-commerce a récolté 21,8 milliards USD, ce qui correspond à une capitalisation boursière initiale de 167,6 milliards USD, supérieure à celle de 95% des valeurs reprises dans l'indice Standard&Poor's.Le Nasdaq proche de 5000L'IPO d'Alibaba ne peut évidemment être considéré hors du cadre du redressement général du secteur technologique. Ce ne sont évidemment plus les mêmes entreprises aujourd'hui qui enregistrent une performance de cours. Facebook (qui a levé 16 milliards en 2012) a déjà une capitalisation boursière totale proche de 200 milliards USD et était déjà proche, dès lors, du top 20 des capitalisations boursières mondiales. Plus grandes qu'IBM. Avec environ 600 milliards USD, Apple constitue de loin la plus importante capitalisation boursière au monde, avec une avance d'environ 200 milliards USD par rapport au numéro 2, Exxon Mobil. Juste avant l'éclatement de la bulle dotcom en mars 2000, la Bourse technologique du Nasdaq avait dépassé le cap de 5000 points, pour ensuite retomber, en 2003 à près de 1000 points. Aujourd'hui, nous sommes à nouveau à moins de 10% de ce niveau record de 2000. Nettement plus proches, par exemple, que le BEL20 de son record historique.Nous continuons de souligner l'importance de garder les pieds sur terre. Ceux qui souhaitent investir (beaucoup) en valeurs technologiques doivent savoir que si les gains potentiels sont importants, les risques sont à l'avenant si la tendance s'inverse. Ces introductions en Bourse spectaculaires surviennent généralement en phase finale, jamais en début de hausse. Wall Street en général et le Nasdaq en particulier doivent se préparer à une saine correction.