Chez nous, le mois de juillet aura notamment été marqué par l'introduction du fameux " taxshift " à concurrence de 7,2 milliards EUR. Pour alléger l'impôt sur le travail, la TVA sur l'électricité reviendra à 21%, et les accises sur le diesel, l'alcool, le tabac et les sodas augmenteront. Mais comme prévu/craint, les revenus du patrimoine seront aussi plus lourdement imposés. Tout d'abord, le précompte mobilier (PM) sur les intérêts des obligations et des dividendes sur actions sera relevé de 25 à 27%. Ce qui représente finalement (à nouveau) une progression relative de 8%. Tous les actifs frappés d'un PM i...