Nous nous étions il y a quelque temps prudemment positionnés à la hausse au moyen d'un put émis et d'un call acheté, deux stratégies qui se sont avérées payantes. Nous avons perçu 2,38 euros pour avoir émis le put décembre au prix d'exercice de 19 euros. La prime ne s'élève plus qu'à 0,75 euro; si, comme cela semble devoir être le cas, le contrat devenait sans valeur, la prime totale nous serait acquise.
...

Nous nous étions il y a quelque temps prudemment positionnés à la hausse au moyen d'un put émis et d'un call acheté, deux stratégies qui se sont avérées payantes. Nous avons perçu 2,38 euros pour avoir émis le put décembre au prix d'exercice de 19 euros. La prime ne s'élève plus qu'à 0,75 euro; si, comme cela semble devoir être le cas, le contrat devenait sans valeur, la prime totale nous serait acquise.Le call acheté septembre 2021 au prix d'exercice de 20 euros expirera dans un an. Nous n'avons payé pour le temps ainsi acquis que 0,80 euro, alors que la prime atteint aujourd'hui 1,5 euro. Si le cours pouvait approcher de la résistance à 30 euros, l'augmentation serait de 15%, soit 10 fois notre mise. A l'investisseur qui n'a conclu aucun de ces contrats, nous suggérons ceux qui suivent. Le titre évolue depuis un certain temps déjà dans une fourchette comprise entre 14 et 18 euros: c'est un scénario idéal pour les souscripteurs d'options car les primes perdent leur valeur temps aussi longtemps que le cours n'a pas choisi d'orientation.Boskalis juin 2021au prix d'ex. de 21 EURà 4,74 EURLa prime, intéressante, ne sera définitivement acquise que si le cours prend de la hauteur, ce qui est parfaitement possible: le chiffre d'affaires s'est stabilisé par rapport au premier semestre, les perspectives pour 2020 sont maintenues et le programme de rachat d'actions a de surcroît été relancé en août. Pour ING, Boskalis devrait recommencer à verser un dividende (de 0,25 euro) au titre de l'exercice 2020.Boskalis juin 2021au prix d'ex. de 21 EURà 0,80 EURLorsque nous émettons un put, nous nous engageons à acquérir les actions si l'acheteur décide d'exercer son droit. Si nous achetons un call, nous avons au contraire tous les droits - nous payons une prime pour cela. Boskalis a réagi rapidement et adéquatement à l'annonce de la pandémie. Sa position financière est saine et son action n'est plus aussi chère qu'auparavant. La première résistance se situe aux alentours de 23 euros seulement; si elle est atteinte, notre call vaudra au moins 2 euros (23 moins 21). Mais nous espérons davantage: il y a cinq ans, le titre valait 40 euros. S'il atteint un peu plus de 20 euros au cours des mois qui viennent, nous serons satisfaits.