Total n'est pas une entreprise extrêmement sexy. Son action est cependant relativement stable et elle offre du reste un coupon brut d'un peu plus de 5%. L'État s'en attribue évidemment une bonne part. Les dirigeants du groupe, confiants, ont décidé de verser un dividende de 0,62 euro par action pour le quatrième trimestre. Sur l'ensemble de l'année 2016, le dividende totalise donc 2,45 euros par action.
...

Total n'est pas une entreprise extrêmement sexy. Son action est cependant relativement stable et elle offre du reste un coupon brut d'un peu plus de 5%. L'État s'en attribue évidemment une bonne part. Les dirigeants du groupe, confiants, ont décidé de verser un dividende de 0,62 euro par action pour le quatrième trimestre. Sur l'ensemble de l'année 2016, le dividende totalise donc 2,45 euros par action. C'est pourquoi nous misons sur une hausse de la valeur, à l'aide de plusieurs stratégies d'options. Émission d'un put Total déc. 2017 au prix d'exercice de 48,00 EUR à 4,15 EUR Cette option put est " in the money " : le prix d'exercice de l'option est supérieur au cours actuel de l'action. En théorie, la contrepartie de cette option pourrait directement exercer l'option. Elle a en effet le droit de vendre des actions Total au prix de 48 euros alors que le cours actuel est plus faible. Mais elle ne le fera pas, parce qu'elle devra payer 4,15 euros à l'émetteur (nous) de l'option. Nous tablons sur une hausse de la valeur de l'action et empochons une prime de 4,15 euros. Elle restera acquise si le cours de l'action est plus élevé, au 15 décembre 2017, à 48 euros. Si nous nous trompons et que le cours de l'action ne dépasse pas 48 euros, nous devrons acheter les actions à 48 EUR l'unité. Nous avons toutefois encore la prime de 4,15 euros et payons donc 43,85 EUR. C'est plus de 6 % de moins que le cours actuel. Achat d'un put Total sept. 2017 au prix d'exercice de 45,00 EUR à 1,35 EUR Si vous n'êtes pas encore totalement convaincu, vous pouvez, en plus du put émis, acheter un put avec un prix d'exercice inférieur. Si nous faisons erreur et que le cours baisse sensiblement, ce put protégera notre position. Si le cours de Total reflue à 40 euros (le cours du début de cette année), nous devrons acheter à 48 euros en raison du put émis, mais nous avons aussi le droit de vendre à 45 euros. Cela représenterait une perte de 3 euros par action. Mais nous avons reçu 4,15 euros et payé 1,35 euro de prime. Nous avons donc perçu 2,8 euros. Dans le cas où nous aurions commis une erreur d'estimation, nous ne perdrions que 0,2 euro par action, tout en continuant d'exploiter le potentiel de hausse avec le put émis.