Deux mondes opposés

Deux mondes opposés

Danny Reweghs - Les places boursières européennes accusent, cette année encore, un important retard par rapport à Wall Street. Nous nous attendons cependant à un rattrapage des actions européennes vers 2019, pour autant que Donald Trump, Matteo Salvini et Luigi Di Maio ne compliquent pas trop la donne.

Friture persistante sur les lignes européennes

Friture persistante sur les lignes européennes

A court terme, aucune amélioration notable n'est à attendre dans le secteur européen des télécoms. Les valorisations sont faibles, mais parfois doublées d'une rémunération pour l'actionnaire.

Un été froid (pour les Bourses)

Un été froid (pour les Bourses)

Danny Reweghs - Comme souvent, les écarts s'expliquent surtout par l'évolution des résultats des entreprises. Les résultats d'exploitation américains continuent d'évoluer d'une manière particulièrement favorable alors qu'en Europe, les chiffres sont généralement décevants.

Une opportunité en or

Une opportunité en or

Danny Reweghs - Tant que le cours de l'or demeurera supérieur à 1.050 dollars, nous estimerons qu'il a amorcé la formation d'un plancher autour de 1.125 dollars tout au plus, ce qui constituerait une opportunité d'achat exceptionnelle.

La fin n'est pas si proche

La fin n'est pas si proche

Danny Reweghs - Selon nous, la correction attendue à Wall Street n'est pas imminente. Nombre d'éléments indiquent certes qu'une correction boursière va advenir. Mais un krach survient plus généralement lorsque personne ne s'y attend.

Les yeux rivés sur l'Europe du Sud

Les yeux rivés sur l'Europe du Sud

Danny Reweghs - Les crises turque et italienne nous incitent à privilégier les actions américaines aux européennes. Les premières sont certes plus chères, en moyenne, mais elles sont plus sûres.

Qui paie ses dettes...

Qui paie ses dettes...

Danny Reweghs - Il y a quelques mois à peine, le Fonds monétaire international (FMI) s'inquiétait de l'ampleur de la dette mondiale. Elle a atteint un niveau inégalé. Un sujet qui ne préoccupe pas le locataire de la Maison-Blanche.

La place de Mumbai à la fête

La place de Mumbai à la fête

Danny Reweghs - La Bourse indienne a enregistré jusqu'au mercredi 1er août neuf séances record consécutives: l'indice Sensex s'est hissé au-delà des 37.500 points.

Un secteur hôtelier en phase de transition

Un secteur hôtelier en phase de transition

Les grandes chaînes hôtelières ont loupé le train de l'Internet. Lorsqu'elles l'ont compris, il était trop tard: les centrales de réservation en ligne avaient une très nette longueur d'avance.

Favoris belges pour le long terme

Favoris belges pour le long terme

Danny Reweghs - La tendance haussière dure depuis un temps exceptionnellement long. Investir massivement, fût-ce dans les favoris belges de long terme, à quelques mois du sommet, n'est pas opportun.

A ralentissement de la croissance, stratégie défensive

A ralentissement de la croissance, stratégie défensive

Danny Reweghs - Toutes les grandes institutions reconnaissent avoir, comme nous, fait preuve d'un optimisme exagéré, mais ajoutent que le niveau de croissance restera acceptable en 2018 et 2019.

Le second semestre s'annonce meilleur

Le second semestre s'annonce meilleur

Danny Reweghs - Les marchés avaient bien entamé l'année, avant que la situation ne se gâte brusquement, début février - y compris à Wall Street, qui n'avait connu aucun repli significatif l'an dernier.

Le retour des grands producteurs de biens de consommation

Le retour des grands producteurs de biens de consommation

Si les géants du secteur déçoivent depuis quelques années, ce n'est pas sans raison. Mais loin de rester inactifs, ils consentent d'importants efforts pour inverser la tendance, parfois sous la pression d'investisseurs activistes qui exigent davantage de concentration et d'efficacité.

Le Bosphore suffoque

Le Bosphore suffoque

Danny Reweghs - Les actions turques présentent des valorisations très faibles.

Le football, une vitrine pour les géants du sport

Le football, une vitrine pour les géants du sport

Rédaction Initié de la Bourse - Nous y sommes! Dans quelques jours, tous les yeux seront rivés sur la Russie, qui accueillera la Coupe du monde de football. Les géants du sport que sont Nike, Adidas et Puma s'y battront pour une visibilité maximale. Under Armour y sera plus discret, mais cela ne signifie absolument pas que son action se porte mal.

Le parfum d'une nouvelle crise de l'euro

Le parfum d'une nouvelle crise de l'euro

Danny Reweghs - Pour de nombreuses entreprises européennes, le redressement du dollar vis-à-vis de l'euro est une bénédiction.

Une Bourse russe à prix plancher

Une Bourse russe à prix plancher

Sur les plans économique et financier, Moscou paie à prix fort son grand retour parmi les nations qui comptent: les bras de fer politico-militaires coûtent cher, alors que les sanctions internationales se maintiennent depuis des années.