Contrairement à l'an dernier, les actionnaires de Sociedad Quimica y Minera de Chile, en abrégé SQM (traduction libre: société chimique et de minéraux du Chili), ne sont pas à la fête en2018. L'action a perdu 30% de sa valeur depuis le 1er janvier. Pourtant, le chiffre d'affaires (CA) a progressé de 13%, à 1,16 milliard de dollars, au premier semestre. Cette belle ascension est portée par les deux principales divisions du groupe: SPN (fertilisants spéc...

Contrairement à l'an dernier, les actionnaires de Sociedad Quimica y Minera de Chile, en abrégé SQM (traduction libre: société chimique et de minéraux du Chili), ne sont pas à la fête en2018. L'action a perdu 30% de sa valeur depuis le 1er janvier. Pourtant, le chiffre d'affaires (CA) a progressé de 13%, à 1,16 milliard de dollars, au premier semestre. Cette belle ascension est portée par les deux principales divisions du groupe: SPN (fertilisants spécialisés) et Lithium. SPN a vu son CA augmenter de 26,6% et a apporté 20% du bénéfice brut du groupe (83 millions, sur un total de 417,1 millions). Le CA réalisé dans la division Lithium a progressé de 17,1%, malgré une baisse des volumes de 11%. SQM a profité de la hausse du cours du lithium au premier semestre, mais la perspective d'une suroffre mondiale cette année pèse depuis quelques mois sur le cours de la matière première incorporée dans les batteries. SQM a annoncé en janvier un accord avec l'organisme public chilien CORFO, qui octroie les licences minières, portant sur la prolongation jusqu'en2030 et l'extension de sa concession dans le Désert d'Atacama. Une étape cruciale pour le groupe, qui entend produire de plus en plus de lithium et conserver ainsi sa part de 25% dans la production mondiale. Mais SQM a dû accepter de payer des redevances plus élevées à l'Etat. L'incertitude qui entoure la vente de la participation de 24% que détient Nutrien dans SQM a elle aussi pesé sur son cours. Le groupe chinois Tianqi, spécialisé lui aussi dans le lithium, offre à Nutrien 65 dollars par action, un niveau supérieur au cours actuel. Cette montée au capital n'enchante ni l'actionnaire principal, Julio Ponce (32%), ni SQM. Bien que l'autorité chilienne de la concurrence ait approuvé la transaction, SQM a déposé un recours auprès de la Cour constitutionnelle du Chili, au motif que Tianqi accéderait à des informations confidentielles sur l'entreprise. Nous préconisons de vendre SQM depuis novembre 2017. Après la correction de l'action cette année, la valorisation est correcte, à 22,3 fois le bénéfice escompté et à une valeur d'entreprise (EV) correspondant à 12,8 fois le cash-flow opérationnel attendu en 2018. Mais compte tenu des incertitudes évoquées, nous recommandons de la conserver (rating 2B).