Sprott Physical Uranium Trust (SPUT) n'est en effet pas encore disponible chez tous les courtiers. Il devrait introduire incessamment une demande de cotation aux Etats-Unis (l'action fait d'ores et déjà l'objet d'une double cotation en Bourse canadienne). C'est la première fois qu'un trust spécialisé dans l'uranium physique demande à entrer en Bourse aux Etats-Unis. Nous tablons sur une acceptation, peut-être au 3e trimestre, puisque Sprott a déjà...

Sprott Physical Uranium Trust (SPUT) n'est en effet pas encore disponible chez tous les courtiers. Il devrait introduire incessamment une demande de cotation aux Etats-Unis (l'action fait d'ores et déjà l'objet d'une double cotation en Bourse canadienne). C'est la première fois qu'un trust spécialisé dans l'uranium physique demande à entrer en Bourse aux Etats-Unis. Nous tablons sur une acceptation, peut-être au 3e trimestre, puisque Sprott a déjà reçu le feu vert pour des produits similaires. En attendant, nous recommandons d'investir dans Yellow Cake, coté à Londres, qui investit lui aussi exclusivement dans l'uranium physique. A quelques exceptions près, les deux titres suivent l'évolution du prix spot de l'uranium d'une manière quasi synchrone. Yellow Cake a été très actif en 2021. Il a notamment organisé trois levées de fonds, qui lui ont permis d'acheter 9,85 millions de livres d'uranium (U3O8) à un prix moyen de 35,07 dollars la livre (prix spot actuel: 45,88 dollars). Pour pouvoir lever d'une manière anticipée l'option annuelle sur l'achat au prix spot de 100 millions de dollars d'U3O8 à Kazatomprom, le groupe a considérablement avancé son assemblée générale des actionnaires. Les troubles qui ont récemment secoué le Kazakhstan (43% de la production mondiale) ont souligné la précarité de l'équilibre entre offre et demande. Bien que les conséquences de ces événements sur la production soient difficiles à estimer, il s'agit d'un facteur d'incertitude supplémentaire avec lequel les producteurs d'électricité vont devoir compter. Le déficit structurel de l'offre sur le marché s'élevait à 18,5 millions de livres en 2020; il devrait atteindre 49,5 millions en 2030. Les troubles vont renforcer l'intérêt des producteurs d'électricité pour les contrats à long terme. La cotation de SPUT aux Etats-Unis devrait être un catalyseur majeur pour le marché en 2022, d'autant que le titre sera intégré fin janvier dans le Global X Uranium ETF. Sprott finalisera l'acquisition de North Shore Global Uranium ETF au 2e trimestre; il s'agit du seul ETF américain investi à 100% dans des entreprises d'uranium (9,9% de ses actifs sont d'ailleurs investis dans SPUT, 7,3%, dans Yellow Cake). Les deux titres restent dignes d'achat (rating 1B).