C'est dans une fourchette de prix assez large de 13,25 à 16 euros par action que Balta, le leader mondial dans le domaine des carpettes et le leader européen des moquettes résidentielles et commerciales, fera son entrée sur la Bourse de Bruxelles. En principe, vous pouvez souscrire jusqu'au 12 juin, et la première cotation est prévue le 14 juin. Sauf si l'intérêt est tel que la période de souscription est clôturée de manière anticipée. Mais vous avez de toute manière jusqu'au 9 juin pour vous décider. Les institutions accompagnat...

C'est dans une fourchette de prix assez large de 13,25 à 16 euros par action que Balta, le leader mondial dans le domaine des carpettes et le leader européen des moquettes résidentielles et commerciales, fera son entrée sur la Bourse de Bruxelles. En principe, vous pouvez souscrire jusqu'au 12 juin, et la première cotation est prévue le 14 juin. Sauf si l'intérêt est tel que la période de souscription est clôturée de manière anticipée. Mais vous avez de toute manière jusqu'au 9 juin pour vous décider. Les institutions accompagnatrices sont ING, KBC et KBC Securities. C'est auprès d'elles que vous aurez le plus de chances d'obtenir des titres, mais en principe, vous pouvez vous adresser à toutes les institutions financières pour souscrire aux actions. Dix pour cent des actions proposées sont réservées aux investisseurs particuliers. Balta émettra 10,9 millions d'actions nouvelles à l'occasion de l'entrée en Bourse. En outre, le propriétaire Lone Star, un fonds d'investissement américain devenu propriétaire de Balta en 2015, vendra plus de la moitié de sa participation (au moins 6,2 millions d'actions). Une entrée en Bourse était déjà sur les rails en 2015, mais elle avait été annulée in extremis. En fonction du cours de souscription, la valeur boursière du spécialiste ouest-flandrien des revêtements de sol sera comprise entre 476 et 545 millions d'euros. Un montant qui semble à première vue très attrayant pour une entreprise qui a enregistré l'an dernier un chiffre d'affaires de 668 millions d'euros. Sur la base de la fourchette de cours, le géant du tapis se négociera à un rapport valeur d'entreprise (EV)/cash-flows opérationnels (EBITDA) de 7,4 à 8,1. Alors que la plupart des entreprises du secteur se traitent à un ratio EV/EBITDA compris entre 8,5 et 10,5. Cette valorisation plus faible est imputable à l'endettement élevé de Balta (385 millions d'euros au 31/03) et à son exposition au marché britannique, et donc à la livre britannique en cette époque de Brexit. Selon le directeur Tom Debusschere (CEO depuis 2016 ; auparavant à la tête de Deceuninck), 11 % du chiffre d'affaires seraient sensible aux fluctuations du cours de la livre. La possibilité laissée à Lone Star de vendre le reste de sa participation six mois à peine après l'IPO peut également peser sur le cours. Balta veut distribuer 30 à 40 % de ses bénéfices aux actionnaires. Ce n'est certes pas l'activité la plus attrayante pour un investissement. Mais Balta affiche un parcours plus qu'honorable et la fourchette de prix est loin d'être excessive. Vous pouvez dès lors souscrire aux actions. Pour notre part, nous commençons à suivre cette action digne d'achat (note 1B).