Après plusieurs années de hausse, il ne reste plus beaucoup de secteurs à la traîne sur les Bourses occidentales. L'un d'eux est très en retard. Et personne ne l'aurait d'ailleurs imaginé, il y a dix ans. À l'époque, les services d'utilité publique (" utilities ") étaient généralement considérés comme un secteur défensif offrant des dividendes (assez) prévisibles, un secteur idéal pour l'investisseur bon père de famille. Une décennie plus tard, cette perception ne correspond plus du tout à la réalité du marché.
...