Sociedad Quimica y Minera de Chile (avec cotation d'un ADR sur la Bourse de New York; ticker SQM) signifie - traduction libre - Société chimique et de minéraux du Chili. Avec Potash Corp. (32%), nous en connaissons d'emblée un important actionnaire (valeur = 7% de la capitalisation boursière de Potash). Le groupe base avant tout ses activités sur les réserves minérales uniques de deux provinces situées au nord du Chili. Le Salar (désert de sel) d'Atacama recèle avant tout des quantités inégalées de "caliche" (dérivé de "cachi", sel), un minéral contenant des concentrations élevées de nitrate et d'iode qui peut être retrouvé 2 à 3 mètres sous la surface du désert. Ce sont les plus grandes réserves au monde d'iode et de nitrate de potassium. En outre, il y a les "marais salants" (étendues d'eau presque saturées ...

Sociedad Quimica y Minera de Chile (avec cotation d'un ADR sur la Bourse de New York; ticker SQM) signifie - traduction libre - Société chimique et de minéraux du Chili. Avec Potash Corp. (32%), nous en connaissons d'emblée un important actionnaire (valeur = 7% de la capitalisation boursière de Potash). Le groupe base avant tout ses activités sur les réserves minérales uniques de deux provinces situées au nord du Chili. Le Salar (désert de sel) d'Atacama recèle avant tout des quantités inégalées de "caliche" (dérivé de "cachi", sel), un minéral contenant des concentrations élevées de nitrate et d'iode qui peut être retrouvé 2 à 3 mètres sous la surface du désert. Ce sont les plus grandes réserves au monde d'iode et de nitrate de potassium. En outre, il y a les "marais salants" (étendues d'eau presque saturées en sel) qui contiennent les plus grandes concentrations connues de lithium et de potassium. A partir de ses ressources naturelles, il est notamment possible de produire du chlorure de potassium, du sulfate de potassium, du carbonate de lithium... Ses énormes réserves permettent à SQM de se positionner comme leader mondial dans trois niches. D'abord et avant tout, le groupe possède la moitié (48%) du marché mondial des nutriments fertilisants pour les plantes (SPN; pour les tomates, poivrons, mangues, raisins...). Au cours des neuf premiers mois de l'an dernier, cette division a pris à son compte 35% du chiffre d'affaires (CA) et 27% de la marge brute. En outre, SQM détient 28% du marché mondial de l'iode et de ses dérivés, qui représentent 17% du CA et 15% de la marge brute. Ces produits ont de très nombreuses applications en pharmacie, en imagerie médicale (produits de contraste dans la radiologie), etc. Les prix et donc les marges sont cependant sous pression ces dernières années. Enfin, il y a le leadership mondial dans le lithium (part du marché mondial de 27%; 10% du CA et 15% de la marge brute), un marché de croissance en raison, surtout, de ses applications de plus en plus nombreuses dans les batteries. Le marché a triplé ces quinze années, passant d'environ 50.000 à 150.000 tonnes par an alors que la part de marché de SQM a presque doublé. Les voitures hybrides et électriques constituent un nouveau débouché en forte croissance. Il faut aussi mentionner le deuxième volet des activités dans les engrais, la "partie Potash", avec le chlorure de potassium (MOP) et le sulfate de potassium (SOP) qui représentent 28% du CA et 25% de la marge brute. Concernant Potash Corp., vous avez pu lire la semaine dernière que la situation s'était apaisée après les avaries de l'an dernier, lorsque le sabordage du cartel BPC par Uralkali avait pesé sur les prix dans le secteur. Enfin et pour être exhaustifs, nous mentionnerons les nitrates industriels (5% du CA et 7% de la marge brute). D'un point de vue géographique, les ventes sont parfaitement diversifiées : environ un quart pour l'Amérique du Nord, un quart pour l'Amérique du Sud, un quart pour l'Europe et un quart pour l'Asie. Après un fort essor et une hausse du CA d'environ 70% et un quasi-doublement du bénéfice net (+90%, de 340 millions à 649 millions USD) entre 2000 et 2012, le groupe a connu 18 mois difficiles en raison de la pression sur les prix de l'iode et de la potasse déjà évoquée : le CA s'est contracté de 20% et la marge est tombée de 46% à 37%. Mais le 3e trimestre a été marqué par une première amorce de redressement de la marge à 39,6%. L'action SQM, qui a perdu 40% par rapport à son pic de 2011, s'échange à moins de 16 fois le bénéfice attendu pour 2015 et à un rapport à valeur d'entreprise (EV)/cash-flow opérationnel (EBITDA) inférieur à 10. Une décote injustifiée par rapport aux géants des engrais pour une entreprise qui détient plusieurs positions uniques sur le marché. ConclusionNous commençons le suivi de SQM avec une note positive. Plus encore : l'action entre immédiatement en Sélection. Nous sommes en effet convaincus que 2014 constituera un plancher pour les bénéfices et que l'action est prête à repartir à la hausse.Conseil: digne d'achatRisque: moyenRating: 1B