Les actionnaires du leader mondial sur le marché de la location d'installations de forage pétrolier n'ont guère de raison de se réjouir. Au plancher à 6,19 dollars de la fin 2018 a succédé un redressement jusqu'à 9,65 dollars fin avril, puis l'action a à nouveau perdu progressivement plus de la moitié de sa valeur. Les titres de ses concurrents (Seadrill, Noble Corp, etc.) ont été au moins autant sanctionnés. Transocean échappe donc de moins en moins à l...