C'est précisément au moment où les inquiétudes relatives à de vieilles affaires de corruption semblaient se dissiper que le refus d'un arrangement à l'amiable entre SBM Offshore, Petrobras et les autorités brésiliennes par la cinquième chambre du ministère public brésilien a provoqué une chute de plus de 10% de l'action du prestataire de services pétroliers néerlandais. Après plus d'un an de négociations, l'arrangement à l'amiable était intervenu le 15juillet, pour un coût de 273millions USD (30millions USD de plus que le montant prévu jusqu'à présent par SBM). SBM avait déjà conclu un arrangement avec le ministère public néerlandais et l'US Department of Justice fin 2014, pour 240millions USD. Les conséquences du refus du tribunal brésilien sont encore difficiles à évaluer, mais nous estimons qu'un nouvel accord _ peut-être plus coûteux _ sera trouvé plus tard. L'important est que SBM puisse à nouveau participer à des appels d'offres pour de nouveaux contrats au Brésil. L'entreprise néerlandaise fai...