Quand on pense à un géant de la bière, c'est généralement Anheuser-Busch InBev qui vient à l'esprit. La stratégie de consolidation dynamique adoptée ces dernières décennies lui a même apporté le leadership mondial. Dans le secteur international de la bière cependant, une autre stratégie de consolidation est presque aussi impressionnante : celle de SABMiller. Le groupe d'origine sud-africaine (SAB= South African Breweries), coté à Londres et à Johannesburg, a brassé 242 millions d'hectolitres au cours de l'exercice écoulé, contre 355 millions pour AB InBev. La fusion avec Miller en 2002 fut un moment charnière de cette croissance : elle a permis au groupe d'atteindre une taille suffisante pour pouvoir abandonner son statut de proie potentielle au profit de celui de chasseur dans la consolidation mondiale...