L'action Royal Dutch Shell mérite à nouveau un achat - et nous ne sommes pas les seuls de cet avis: c'est l'action favorite de nombreux experts en septembre.
...

L'action Royal Dutch Shell mérite à nouveau un achat - et nous ne sommes pas les seuls de cet avis: c'est l'action favorite de nombreux experts en septembre. Le repli de son cours offre la possibilité d'acheter à bon compte cette action à dividendes par excellence, intéressante dans un contexte de taux négatifs. Son rapport cours/bénéfice est inférieur à 12, son ratio cours/valeur comptable à peine supérieur à 1 et son rendement de dividende s'établit à 6,5 % - une perle rare dans la sphère obligataire. En outre, Shell séduit aussi les actionnaires avec un vaste programme de rachats d'actions propres dont la première phase vient d'être finalisée, avec 9,25 milliards de dollars de titres extraits de Bourse entre début juillet 2018 et fin juin 2019. Shell y affectera encore 2,75 milliards de dollars ce trimestre. D'ici fin 2020, l'entreprise devrait avoir racheté pour 25 milliards de dollars de ses titres.Les investisseurs opportunistes peuvent tirer profit de l'accès de faiblesse actuel pour acheter les actions Royal Dutch Shell à un meilleur compte encore qu'en Bourse, par l'émission d'options put. Nous l'avons fait à plusieurs reprises, non sans succès.Royal Dutch Shell décembre 2019,au prix d'ex. de 27 EURà 2,56 EURCe contrat nous contraint à acheter les actions Royal Dutch Shell à 27 euros, soit un peu plus que son cours actuel, en échange d'une prime de 2,56 euros. Nous n'obtiendrons les titres que si le cours ne tient pas le cap, ce qui nous étonnerait mais reste possible. Le prix payé serait donc 27-2,56 euros. Si le cours dépasse les 27 euros d'ici décembre, nous ne devrons pas acheter les titres et empocherons la prime. Aucun investissement de départ n'est nécessaire pour réaliser cette construction, au contraire de l'achat du call.Royal Dutch Shell mars 2020 au prix d'ex. de 26 EURà 0,65 EURPar le biais de ce contrat de plus longue échéance, qui coûte seulement 65 euros (0,65 x 100), nous achetons du temps - jusqu'au 20 mars 2020. Il nous procure une plus-value si l'action Royal Dutch Shell voit sa valeur augmenter d'au moins 6%. C'est possible: en juillet dernier, le cours dépassait 29 euros. Si l'action retouche ce niveau, ce contrat vaudra au moins 3 euros, soit 4,5 fois notre investissement. Revers de la médaille: la perte potentielle, qui peut correspondre au maximum à notre investissement - jamais plus, heureusement.