Avec une capitalisation boursière de 16,4 et 11,7 milliards de dollars respectivement, Franco-Nevada (FNV) et Wheaton Precious Metals (WPM) sont les deux plus grandes sociétés de royalties de métaux précieux. La combinaison unique d'un risque minime (par rapport au risque inhérent à l'activité minière) et de l'exposition à l'évolution des prix des métaux précieux fait d'elles d'excellents investissements. L'on oublie en outre souvent que toute découver...

Avec une capitalisation boursière de 16,4 et 11,7 milliards de dollars respectivement, Franco-Nevada (FNV) et Wheaton Precious Metals (WPM) sont les deux plus grandes sociétés de royalties de métaux précieux. La combinaison unique d'un risque minime (par rapport au risque inhérent à l'activité minière) et de l'exposition à l'évolution des prix des métaux précieux fait d'elles d'excellents investissements. L'on oublie en outre souvent que toute découverte faite après la conclusion d'un contrat est gage, gratuitement, d'un surcroît de potentiel sur l'actif. Ainsi FNV a-t-elle, depuis l'IPO de 2007, engrangé plus de 1,3 milliard de dollars de revenus sur les actifs détenus à l'époque, dont les réserves prouvées et probables ont doublé depuis. Sandstorm Gold Royalties (SGR) affiche, elle, une capitalisation de 1,06 milliard. En janvier 2018, nous avons troqué WPM contre SGR en raison de sa valorisation de 20% inférieure (sur la base du rapport valeur de l'entreprise (EV)/cash-flow opérationnel (Ebitda) escompté pour 2019) et de son profil de croissance, plus intéressant. SGR va multiplier sa production par deux, pour atteindre 140.000 onces troy d'équivalent or en 2023. WPM annonce pour 2020-2023 une production moyenne de 750.000 onces (10% de plus environ qu'en 2018). Compte tenu notamment du risque de contrepartie, très inférieur, nous continuons de conseiller SGR. Bien que la valorisation de FNV soit de 20% supérieure à celle de WPM (ratio EV/Ebitda 2019), nous avons une légère préférence pour FNV, dont le profil de croissance, pour les cinq prochaines années, est plus intéressant: croissance escomptée de la production de 32%, à 600.000 onces, et envolée de 74%, à 150 millions de dollars, du chiffre d'affaires (CA) sur les royalties du pétrole et du gaz. A prix constants des métaux précieux, l'Ebitda augmentera de 36%, contre 10% en moyenne pour WPM d'ici à 2023. FNV n'a quasi pas de dettes, alors que WPM a une dette nette (certes maîtrisable) de 1,06 milliard (1,9 fois l'Ebitda 2019). En revanche, WPM est très exposée à l'argent (45% du CA des métaux précieux, contre 15% pour FNV), historiquement meilleur marché que l'or. Après la percée du cours de l'or en juin, vous pourriez aussi envisager de renforcer votre exposition aux métaux précieux.