La récente catastrophe environnementale au Brésil ne pouvait pas intervenir à un pire moment pour Vale et BHP Billiton, deux autres géants des matières premières qui, avec Rio Tinto, forment un trio dominant sur le marché des minerais de fer. Les deux entreprises sont partenaires dans la joint-venture Samarco Mineraçao, tenue pour responsable de la rupture d'un barrage. La coulée d'eaux usées toxiques qui en a résulté a ravagé un village et finalement atteint la côte. Les dommages liés à la pollution sont estimés à au moins 5 milliards USD. La catastrophe environnementale s'ajoute à l'impact de la forte baisse des prix du minerai de fer et au recul général des cours des métaux de base. Dans ce contexte, Rio Tinto nous semble pouvoir faire office d'alternative pour l'investisseur bon père de famille. Rio Tinto est le deuxièm...