Bien que son cours ait fluctué récemment, les fondamentaux de Barrick Gold restent convaincants. Nous avions émis le put janvier 2022 au prix d'exercice de 22 dollars, et empoché 3,20 dollars. La prime est aujourd'hui de 3,03 dollars; nous espérons plus et gardons la position. Le call janvier 2022 acheté au prix d'ex. de 25 dollars coûte aujourd'hui 0,71 dollar. Nous attendons tranquillement.
...

Bien que son cours ait fluctué récemment, les fondamentaux de Barrick Gold restent convaincants. Nous avions émis le put janvier 2022 au prix d'exercice de 22 dollars, et empoché 3,20 dollars. La prime est aujourd'hui de 3,03 dollars; nous espérons plus et gardons la position. Le call janvier 2022 acheté au prix d'ex. de 25 dollars coûte aujourd'hui 0,71 dollar. Nous attendons tranquillement. Sur le plan technique, tout allait bien pour Barco lorsque nous avons émis le put décembre au prix d'ex. de 24 euros et acheté le call décembre au prix d'ex. de 23 euros. Le put émis peut être racheté à 2,35 euros. Le call acheté a vu sa valeur doubler; si nous le vendons maintenant, nous encaisserons 200 euros, pour 84 euros investis. Dans les deux cas, on peut attendre mieux. L'ancien CEO d'Alibaba, Jack Ma, se fait silencieux, dans l'intérêt du groupe. Les perspectives à long terme du géant chinois restent favorables, mais le durcissement des autorités chinoises laisse planer des doutes à court terme. La valeur du call novembre 2021 acheté au prix d'ex. de 320 dollars est retombée à 2,07 dollars. Nous attendons encore un peu. Idem pour le put octobre 2021 émis au prix d'ex. de 280 dollars - qui coûte aujourd'hui 55,59 dollars, soit 10 dollars de plus qu'alors.Le cours d'ArcelorMittal est proche de son plus haut de l'année. Quand nous avons acheté le call septembre au prix d'ex. de 24 euros, nous étions largement hors de la monnaie. L'action devait donc s'envoler pour que le contrat soit rentable. Et ce fut le cas: sa valeur a presque triplé. Nous prenons nos bénéfices. En achetant le call AB InBev décembre 2021 au prix d'ex. de 54 euros, nous nous sommes donné jusqu'au 17 décembre pour voir l'action s'apprécier. Nous avions payé moins de 3 euros un contrat qui en vaut aujourd'hui 10. Il est donc temps de prendre nos bénéfices, ou au moins de récupérer la mise et donc, de conserver encore un peu une partie de l'investissement, car l'été est souvent favorable aux actions liées aux boissons. Nous avions aussi émis le put septembre au prix d'ex. de 52 euros, et perçu 6,25 euros. Ce contrat coûte aujourd'hui moins d'un demi-euro. Nous le laissons perdre sa valeur afin d'empocher toute la prime.