La semaine écoulée a été particulièrement mouvementée. Au niveau politique, nous avons assisté à la démission du gouvernement portugais et à la grève générale grecque. Ces deux événements perturberont la politique financière de l'Europe. Les attentats à Paris causeront eux aussi quelques dégâts à ce niveau. Aucun ne contribuera au renforcement de la reprise conjoncturelle. Sans oublier que d'autres problèmes économiques et financiers compliqueront de façon récurrente la politique à suivre.
...