Le cours de l'huile de palme était sous pression depuis le début de l'année, mais le mois d'août a été particulièrement mauvais avec une chute de 12%. Le mois dernier, le prix de la tonne d'huile de palme sur le Malaysia Derivatives Exchange (MDEX) est retombé sous la barre des 2000 ringgits malaisiens (MYR), ce qui porte la perte enregistrée depuis le début de cette année à près de 30%. Aujourd'hui, l'huile de palme fluctue autour de son plus bas niveau depuis le printemps 2009.
...

Le cours de l'huile de palme était sous pression depuis le début de l'année, mais le mois d'août a été particulièrement mauvais avec une chute de 12%. Le mois dernier, le prix de la tonne d'huile de palme sur le Malaysia Derivatives Exchange (MDEX) est retombé sous la barre des 2000 ringgits malaisiens (MYR), ce qui porte la perte enregistrée depuis le début de cette année à près de 30%. Aujourd'hui, l'huile de palme fluctue autour de son plus bas niveau depuis le printemps 2009.Combinaison de facteursLa baisse du cours est imputable à la combinaison de plusieurs facteurs. D'une part, il y a la suroffre d'huile de soja, un substitut à l'huile de palme dans la famille des huiles végétales. Cette suroffre est la conséquence de récoltes record (attendues) de soja à la fois aux Etats-Unis et en Amérique du Sud. Les réserves de soja atteindront un plus haut historique cette année. Ce qui ne pouvait rester sans conséquence pour le prix de l'huile de soja, qui est également retombé à son plus bas niveau en plus de cinq ans. A cela s'ajoute l'offre importante d'huile de palme proprement dite. Tant l'Indonésie que la Malaisie, qui, ensemble, prennent 86% de la production mondiale à leur compte, se dirigent vers des récoltes record. Malgré la baisse des cours des deux huiles végétales, l'écart entre l'huile de palme et l'huile de soja est actuellement inférieur à la moyenne historique, ce qui est un inconvénient pour l'huile de palme. L'Inde, le plus grand importateur d'huile végétale, a réduit ses importations d'huile de palme de 20% sur base annuelle au cours des sept premiers mois de l'année - janvier à juillet. Sur cet intervalle de temps, les importations d'huile de tournesol et de soja ont progressé de 45% et 67% respectivement. On estime que les réserves indiennes d'huile de palme sont retombées à six semaines de consommation, alors que celle-ci s'élève en moyenne à plus de trois mois. Traditionnellement, la demande indienne se redresse en automne, et vu la faiblesse des stocks combinée à la baisse des cours, le mouvement de rattrapage pourrait être très vigoureux. On attend également de la Chine qu'elle augmente ses importations d'huile de palme à la fin de l'année. Redressement possibleIl n'est pas exclu que le cours de l'huile de palme reste sous pression à court terme, même si le risque de baisse, à partir du niveau actuel, nous semble plutôt limité. En raison des arguments évoqués ci-dessus, nous estimons cependant qu'un redressement des cours est imminent après la forte baisse récente. Il existe plusieurs manières de miser sur une hausse de l'huile de palme, avec ou sans levier. La gamme de produits dérivés disponibles sur Euronext a beaucoup diminué après la décision de RBS Markets de cesser d'émettre des turbos liés à l'agriculture. Les turbos qui sont encore cotés ne sont plus assortis que d'un cours vendeur, et ne peuvent donc plus être achetés. Mais le même émetteur propose encore un Mini long et un certificat open-end (tracker) sur l'huile de palme sur la Bourse allemande. La branche allemande de RBS Markets va également arrêter de commercialiser de tels produits après son acquisition par BNP Paribas, mais ils resteront en vente jusqu'au 7 mai 2015. Comme cela nous laisse 9 mois et qu'un produit à levier est par définition plutôt un investissement à court terme, nous estimons qu'il était indiqué de signaler cette possibilité. Ceux qui n'auraient pas encore vendu le Mini long ou le certificat à l'échéance se verront tout simplement rembourser la valeur nominale. Mini Long Huile de palmeCode ISIN: NL0009043884Devise: EURNiveau de financement: 1349,93Cours de référence: 1978Barrière désactivante: 1457,8Levier: 3,1Cours: 15,07/15,57Le choix n'est guère étendu, puisque ce Mini long de RBS Markets est le seul qui reste dans la gamme. La valeur sous-jacente est le contrat à terme novembre. Ce mini-future offre cependant un bon compromis entre risque et rendement. Le cours actuel de l'huile de palme se trouve 36% au-dessus du niveau de la barrière désactivante. Certificat Open end Huile de palmeCode ISIN: DE000AA0PAL2Devise: EURCours de référence: 1978Cours: 53,09/53,88Ce certificat a également le contrat à terme novembre pour valeur sous-jacente. Il n'y a pas de barrière désactivante, et donc pas de levier. Le taux de participation, qui s'élève toujours à 100% à l'introduction (dans ce cas en 2007), atteint 108% en raison du jeu de contango et de backwardation. Dans la pratique, ce certificat présente donc un levier de 1,08. Une autre manière d'investir dans l'huile de palme consiste à passer par des actions d'entreprises agricoles actives dans ce segment. Outre le groupe belge Sipef, il s'agit principalement de conglomérats asiatiques comme IOI Group, Wilmar International, Sime Darby et Golden Agri. Un investissement direct dans ces entreprises n'est pas toujours possible parce qu'elles sont souvent cotées sur les Bourses de Malaisie, d'Indonésie ou de Singapour. Les trackers offrent (en partie) une issue. Ainsi, le MSCI Malaysia Index, la valeur sous-jacente de l'iShares MSCI Malaysia (EWM), contient plusieurs valeurs actives dans l'huile de palme. C'est également le cas de l'iShares MSCI Singapore (EWS).