Realdolmen
...

RealdolmenLes résultats de l'exercice tronqué 2014-2015, clos le 31 mars, sont décevants. Cela dit, le chiffre d'affaires mondial a connu une augmentation de 1,8%, à 223,5 millions EUR. Bien que la prestation du 2e semestre se soit améliorée, le groupe n'est pas parvenu à compenser le début d'année difficile. La marge s'est érodée de 5,4 à 3,8%, alors que le bénéfice net s'est tassé de 9,6 à 3,8 millions EUR. Etonnamment, Realdolmen souhaite à nouveau verser un dividende brut de 0,288 EUR par action. Ce qui a donné lieu à un rebond de cours. La percée de la résistance à 19,75 EUR a permis un renversement de la tendance vers la hausse.Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BRetail Estates Sur l'exercice 2014-2015, clos le 31 mars 2015, le groupe immobilier spécialisé en magasins de périphérie, a vu son résultat locatif net augmenter de 12,1%, à 52,71 millions EUR, résultat de l'expansion de son portefeuille immobilier de 12,2%, à 837,12 millions EUR. Le résultat net courant par action s'est élevé à 3,88 EUR. Le taux d'occupation est resté supérieur à 98% (98,8% pour être précis) pour la 17e année consécutive. Le dividende est relevé de 3,3%, à 3,10 EUR. Après avoir atteint un sommet à 78 EUR, le cours de l'action s'est replié en raison d'une augmentation de capital. A 64 EUR se trouve une importante zone de soutien.Conseil: conserver/attendreRisque: faibleRating: 2AAholdLe chiffre d'affaires du groupe de distribution néerlandais a augmenté de près de 15% au 1er trimestre, à 11,3 milliards EUR, grâce surtout à la vigueur du dollar américain. Si l'on tient compte des effets de change, la hausse se limite à 3,1%, ce que les analystes ont jugé décevant. La marge opérationnelle s'est tassée de 4% à 3,5%, conséquence d'investissements consentis aux USA et en Tchéquie. Aux Etats-Unis et aux Pays-Bas, le groupe a gagné des parts de marché. Aucune nouvelle n'a été publiée concernant la fusion projetée avec Delhaize. En Belgique, Ahold espère compter 50 magasins en 2016.Conseil: conserver/attendreRisque: faibleRating: 2AING La banque néerlandaise a réduit sa participation dans la filiale d'assurance Nationale Nederlanden de 54,8% à 42,4% par la vente de 45 millions d'actions NN au prix unitaire de 25,46 EUR à des investisseurs institutionnels. La vente de sa filiale d'assurance par ING est la conséquence des subsides d'Etat reçus en 2008; avant fin 2016, le désinvestissement doit être finalisé. Techniquement, l'action ING peut maintenir la voie haussière. Récemment, l'action a forcé une percée au-delà de la résistance à 14,30 EUR, laissant la voie libre à des cours supérieurs. A 12 EUR se trouve un soutien horizontal important.Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2B