Le gouvernement chinois a pris plusieurs mesures dans ce sens afin de permettre cette révolution dans le calme et la sérénité. L'une d'entre elles, que l'Occident a superbement ignorée, concernait la spéculation. La Bourse chinoise est depuis longtemps devenue un casino au lieu de contribuer au financement de l'industrialisation du pays. La croissance s'est manifestée durant plusieurs décennies, mais elle ne justifiait cependant pas l'envolée des cours de Bourse. Le gouvernement a décidé dès le mois d'août dernier d'imposer des restrictions. Ce qui avait engendré une première vague de panique en Occident. Des lois ont signifié que la spéculation était punissable. Parmi ces lois, la dernière est entrée en vigueur lundi passé. Elle promulguait l'arrêt immédiat de la séance boursière dès que l'index principal du marché chutait de plus de 7%. Chose qui s'est produite deux fois depuis.
...