Au ralentissement de la croissance économique s'ajoute une inflation qui, en Europe comme aux Etats-Unis, reste élevée. Les banques centrales sont désormais contraintes d'agir. La banque centrale américaine devrait pratiquer un premier relèvement de taux au printemps; à terme, la Banque centrale européenne ne pourra que lui emboîter le pas.
...

Au ralentissement de la croissance économique s'ajoute une inflation qui, en Europe comme aux Etats-Unis, reste élevée. Les banques centrales sont désormais contraintes d'agir. La banque centrale américaine devrait pratiquer un premier relèvement de taux au printemps; à terme, la Banque centrale européenne ne pourra que lui emboîter le pas.Maintes actions voient en conséquence d'ores et déjà leur cours chuter, parfois de plusieurs pour cent par jour. Une nouvelle baisse des marchés boursiers pourrait survenir à relativement brève échéance. Pas d'affolement: on est beaucoup plus près d'une saine correction que d'un krach. Cela ne nous empêchera toutefois pas de mettre en place une protection temporaire du portefeuille, à l'aide, cette semaine, d'options sur indices (dans le même esprit, nous évoquions, la semaine passée, les trackers inverses; lire ici).AEX juin 2022au prix d'ex. de 800 pointsà 17,30 EURCe contrat rapportera (100 x 17,30) 1.730 euros. Nous escomptons un repli ou un mouvement horizontal de l'indice entre le support autour de 750 points et la résistance à 800 points. Dans ce scénario, la prime nous sera acquise. Si la résistance cède et que l'indice prend de la hauteur, la perte maximale possible correspondra à la différence entre l'AEX au 17 juin et le prix d'exercice (800), multipliée par 100. Consolation: nous percevrons la prime (1.730 euros), et le titre se sera apprécié.Une stratégie similaire avec l'Euro Stoxx 50, qui englobe 50 actions européennes, dont AB InBev, ING, LVMH et Novartis, est possible. Euro Stoxx 50 mai 2022au prix d'ex. de 4.275 pointsà 136,60 EURLa taille du contrat est ici de 10. Si l'indice continue de reculer et tombe sous 4.275 points le 20 mai, la prime de (10 x 136,6) 1.366 euros nous sera acquise. Une évolution en sens contraire nous serait défavorable, mais les actions auraient pris de la valeur.Des options sur l'indice Nasdaq 100 permettent d'assurer les technologiques américaines contre de nouvelles diminutions de cours. Mais, les contrats portant ici sur 100 titres, l'investissement sera relativement lourd. C'est pourquoi nous préférons les positions émises, comme le call émis juin 2022, susceptible de rapporter 1.003,26 dollars (x 100).