Le cours de l'action Euronav a bondi de plus de 40% depuis le début de l'année. Les projets de fusion de l'entreprise maritime avec le norvégien Frontline n'y sont pas pour rien. CMB (famille Saverys), le principal actionnaire d'Euronav, a beau ne pas les approuver, les discussions sont déjà bien avancées. Le nom du futur groupe est même déjà connu: Frontline.
...

Le cours de l'action Euronav a bondi de plus de 40% depuis le début de l'année. Les projets de fusion de l'entreprise maritime avec le norvégien Frontline n'y sont pas pour rien. CMB (famille Saverys), le principal actionnaire d'Euronav, a beau ne pas les approuver, les discussions sont déjà bien avancées. Le nom du futur groupe est même déjà connu: Frontline.Une action Euronav vaut 1,45 action Frontline. Euronav, qui détiendrait 59% du nouveau groupe, distribuerait avant l'opération un dividende brut de 0,12 euro par action. Les investisseurs semblent croire au projet, à telle enseigne que l'action a atteint un record annuel. Reste que si CMB obtenait un soutien suffisant, la fusion pourrait échouer, auquel cas le cours pourrait dégringoler. Pour parer à cette éventualité, l'investisseur peut acheter un put.L'achat de put est un outil de protection élémentaire contre les baisses de cours. Si les craintes s'avèrent infondées et que le cours augmente, la prime sera perdue (à l'image d'une prime d'assurance, en l'absence de sinistre). Si, au contraire, le cours baisse, l'appréciation du put pourra compenser totalement ou partiellement cette perte.Euronav mars 2023au prix d'ex. de 11 EURà 1,48 EURDans cette situation où le cours est tributaire de discussions stratégiques entre actionnaires majoritaires, l'analyse technique n'est pas d'un grand secours. Ce put offre une protection en cas de baisse sous les 11 euros: l'investisseur achète en d'autres termes le droit de vendre les actions à 11 euros si leur cours devait tomber sous ce niveau. Il percevrait dans ce cas (11 - 1,48) 9,52 euros par action. Si au contraire le cours reste supérieur à 11 euros, la prime sera perdue. Mais l'action se sera appréciée.L'investisseur qui ne détient pas l'action peut lui aussi décider d'acheter le put, dont la valeur augmentera si le titre cède du terrain. La perte maximale correspondrait alors à la prime payée, ni plus, ni moins.Euronav décembre 2022au prix d'ex. de 12 EURà 1,76 EURLe put émis peut permettre d'acquérir l'action au prix de (12 - 1,76) 10,24 euros. Si, en cas de succès de la fusion, le cours grimpe encore, la prime de 1,76 euro sera acquise à l'investisseur.