Le titre Telenet évolue en dents de scie. Il y a une dizaine d'années, il coûtait 30 euros environ... comme aujourd'hui. Sa valeur avait ensuite doublé en cinq ans, avant de tomber au niveau plancher où elle se trouve actuellement. Et d'où elle devrait pouvoir rebondir, estiment nos analystes.
...

Le titre Telenet évolue en dents de scie. Il y a une dizaine d'années, il coûtait 30 euros environ... comme aujourd'hui. Sa valeur avait ensuite doublé en cinq ans, avant de tomber au niveau plancher où elle se trouve actuellement. Et d'où elle devrait pouvoir rebondir, estiment nos analystes.Telenet est dans la course pour le rachat de Voo, crucial pour son développement stratégique. Mais cinq autres candidats sont en lice. Ce sera d'autant moins facile que l'affaire est très politisée. Il y a deux ans, John Porter, son CEO, déplorait une sorte de mise sur la touche du groupe, dans un dossier qu'il qualifiait de plus en plus complexe et opaque. En mai 2019, Nethys, le pôle opérationnel de l'intercommunale liégeoise Enodia (ex-Publifin), avait vendu sous conditions sa participation dans sa filiale Voo à l'investisseur américain Providence Equity Partners. Orange et Telenet, les autres prétendants, n'avaient même pas pu revoir leur offre. La vente avait ensuite été suspendue.Autre cause complexe, tout aussi importante: l'arrivée possible d'un quatrième opérateur. Comme pour Voo, on devrait en savoir plus cet automne. Quelle que soit l'issue des deux dossiers en tout cas, suffisamment d'arguments justifient pour l'heure de miser à la hausse sur Telenet. La valeur de l'entreprise correspond à 6,6 fois l'Ebitda escompté; le rapport cours/bénéfice ne dépasse pas 9,5 et le rendement en dividende devrait être supérieur à 8,5%.Telenet décembre au prix d'ex. de 31 EURà 2,40 EURUne stratégie défensive consiste à émettre un put. Nous serons déjà gagnants si le cours reste stable. S'il devait baisser, nous achèterions les titres à (31-2,4) 28,6 euros. Sous le cours le plus bas des 12 derniers mois, donc. Telenet décembre au prix d'ex. de 34 EURà 1,15 EURL'approche est un peu plus agressive. En raison des très faibles volumes d'options Telenet, les prix ne sont pas toujours représentatifs. Malgré le sentiment négatif que suscite l'action depuis plusieurs mois, ce contrat est assez cher. Le cours doit atteindre (34+1,15) 35,15 euros (+12%) avant que l'opération ne rapporte. Ce qui n'est pas impossible, puisque l'action se négociait à un niveau plus élevé encore en début d'année.