Sans surprise, la Fed a décidé de ne pas relever immédiatement ses taux d'intérêt. Elle a aussi annoncé qu'elle mettrait un terme à son programme de relance dès le mois de mars. Elle vise toujours un premier rehaussement des taux directeurs dès après la fin du tapering. Il est plus que probable qu'elle l'annoncera mi-mars, lors de la prochaine réunion de l'institution (16/3). Ce qui a incité les investisseurs à cliquer sur le bouton "vendre", ...

Sans surprise, la Fed a décidé de ne pas relever immédiatement ses taux d'intérêt. Elle a aussi annoncé qu'elle mettrait un terme à son programme de relance dès le mois de mars. Elle vise toujours un premier rehaussement des taux directeurs dès après la fin du tapering. Il est plus que probable qu'elle l'annoncera mi-mars, lors de la prochaine réunion de l'institution (16/3). Ce qui a incité les investisseurs à cliquer sur le bouton "vendre", c'est la détermination du président de la Fed, durant son discours à Washington, à endiguer l'inflation. Autrement dit, la correction des marchés d'actions n'est pas terminée. Nous nous attendons encore à un (dernier) mouvement baissier avant que la reprise s'amorce. L'histoire boursière nous le confirme: c'est à l'approche d'une première hausse des taux d'intérêt, et non après celle-ci, que l'on observe des replis. C'est pour cette raison que nous avons étoffé notre trésorerie.Notez que le thème "Or et métaux" du portefeuille modèle a mal réagi aux annonces du 26 janvier, et en particulier au discours de Jerome Powell. Les mines d'or et d'argent avaient connu un soubresaut le 18 janvier... mais à chaque rebond succède un repli. Il est de plus en plus probable qu'elles se cherchent un nouveau plancher (pour le tracker de mines d'or GDX, il serait sous 28,9 dollars), dans cette baisse intermédiaire en direction de 26-27 dollars, avant de reprendre le chemin de la hausse; il s'agit d'un marché haussier à long terme des métaux précieux, rappelons-le. Ces derniers pourraient bien connaître une évolution très similaire à celle des indices boursiers. Seul un conflit armé en Ukraine nous paraît pouvoir renverser la tendance, à court terme. L'heure est à l'anticipation - pour limiter les dégâts: si, lors du prochain rebond, le GDX ne parvient toujours pas à franchir la barre des 33 dollars, nous nous délesterons de près de la moitié de nos positions sur l'or et l'argent, dans le portefeuille modèle. Vous en seriez les premiers informés. Nous passerions alors les ordres suivants: Vente de- 300 actions First Majestic Silver- 150 actions Pan American Silver- 500 actions Sandstorm Gold- 150 participations VanEck Vectors Goldminers- 50 actions de Wheaton Precious Metals.