Spécialiste de services sismiques en 3D, l'entreprise norvégienne Polarcus dispose d'une flotte ultramoderne de sept navires équipés des technologies les plus avancées en matière de sismique et de navigation. Le rapport du 2e trimestre avait déjà mis en lumière la nécessité de revoir à la baisse les attentes à court terme. Les prévisions de cash-flows opérationnels (EBITDA) pour 2014 avaient été abaissées, d'une fourchette de 230 à 250 millions USD à 200 millions USD. Et le carnet de commandes - traditionnellement très volatil avec de nombreuses missions à court terme - s'était contracté, de 250 millions USD à 155 millions USD entre avril et août. En septembre, Polarcus a annoncé une amélioration du convenant bancaire et plusieurs nouveaux contrats. Mais l'action a continué à baisser et Polarcus a annoncé une augmentation de capital lundi dernier. L'entreprise récoltera 35 millions USD dans le cadre d'un placement privé entièrement souscrit de 162,6 millions d'actions nouvelles à 1,4 NOK par action. 143,2 mi...