Après son collègue/concurrent Halliburton, c'est le premier prestataire de services pétroliers mondial - de loin - Schlumberger qui a annoncé que le plancher avait été atteint dans le cycle pétrolier actuel très dépressif. À l'occasion de la publication des résultats du 2etrimestre, le directeur (CEO) du groupe, Paal Kibsgaard, a évoqué un redressement lent et progressif et une croissance modeste pour le reste de l'année. Paal Kibsgaard était plus prudent au début cette année et n'envisageait de reprise qu'au plus tôt en 2017. Il serait donc désormais question d'un redressement du chiffre d'affaires (CA) du prestataire franco-américain de services pétroliers au 3etrimestre. C'était déjà le cas au 2etrimestre (+10% par rapport au 1ertrimestre), mais uniquement en tenant compte de l'acquisition de Cameron Group début...