Dilma Rousseff a été réélue de justesse à la présidence du Brésil pour un deuxième mandat. Comme les marchés financiers voulaient son départ, sa victoire a provoqué une - nouvelle - correction sur la Bourse de São Paulo et renvoyé l'action du géant pétrolier Petrobras à son plus-bas annuel de mars. L'action s'échange à présent au même niveau qu'en 2005, avant le début de la série de découvertes dans la zone du pré-sel des bassins de Santos et de Campos, quelques centaines de kilomètres au large de la côte brésilienne. Grâce au développement rapide de la gigantesque zone du pré-sel, Petrobras y produit plus de 500.000 barils par jour depuis mai 2014, soit moins de huit ans après la première découverte. Il a fallu 20 ans dans le golfe du Mexique et 10 an...