Il y a un an, l'avenir était sombre pour les matières premières en tant que catégorie d'actifs. Surcapacité, croissance économique molle, craintes d'un atterrissage en catastrophe de l'économie chinoise, et d'entreprises (de matières premières) et d'États surendettés coexistaient. Mais le ciel s'est éclairci en 2016 et, après cinq années successives de baisse des cours, les indices des matières premières affichent à nouveau un rendement positif. Les progrès les plus spectaculaires ont été enregistrés dans les indices où l'énergie est...