Au cours des six premiers mois de cette année, l'Ebitda (bénéfice avant charges financières, impôts, amortissements et réductions de valeur) d'AB InBev a progressé de 6,8%, ses revenus ont augmenté de 4,7% et les volumes se sont accrus de 0,3%. En outre, le bénéfice par action normalisé a progressé de 8,3% en glissement annuel, pour atteindre 1,83 dollar. La di...

Au cours des six premiers mois de cette année, l'Ebitda (bénéfice avant charges financières, impôts, amortissements et réductions de valeur) d'AB InBev a progressé de 6,8%, ses revenus ont augmenté de 4,7% et les volumes se sont accrus de 0,3%. En outre, le bénéfice par action normalisé a progressé de 8,3% en glissement annuel, pour atteindre 1,83 dollar. La direction du groupe escompte une accélération de la croissance durant cette deuxième moitié de l'année. Emission du put décembre 2018, au prix d'exercice de 90 EUR, à 6,70 EURCe contrat est in the money: en théorie, l'acheteur de l'option put peut donc vous faire acheter les actions sur-le-champ, à 90 euros chacune (bien que le cours actuel de l'action soit de 86,8 euros). Il ne le fera pas, parce qu'il devrait sinon vous verser une prime de 6,70 euros. Ce que nous parions, c'est que le cours d'AB Inbev sera supérieur à 90 euros d'ici à la fin de l'année 2018. Il s'agirait d'une appréciation de 4%. Si le scénario se réalisait, vous conserveriez l'intégralité de la prime (6,70 euros). Si en revanche, AB Inbev venait (à nouveau) à décevoir, vous achèteriez des actions à 83,3 euros (90 - 6,70).Emission du call décembre 2018,au prix d'exercice de 90 EUR, à 1,82 EUREn optant pour ce contrat, les détenteurs d'actions AB InBev ont de grandes chances d'obtenir un léger surcroît de rendement. Tant que l'action s'échange sous 90 euros, la prime diminue. Pour l'émetteur de l'option, c'est l'idéal. Ceux qui craignent de devoir vendre leurs actions à 90 euros (plus 1,82 euro) peuvent choisir le call décembre 2018 au prix d'exercice de 95 euros, par exemple. Il rapporte 0,72 euro. Mais ils ne vendront les actions que si le cours excède 95 euros. Auquel cas ils pourraient tenter de racheter des actions à moindre prix en émettant des options put.