L'action du canadien Orca Gold fluctue en effet considérablement. Le 21 octobre, elle a atteint 0,55 dollar canadien (CAD; +20%), après la conclusion d'un accord avec le Soudan au sujet de la licence minière du Block 14. Ce contrat autorise la construction d'un projet aurifère dans le nord du Soudan, qui produira 167.000 onces d'or en moyenne pendant 13,6 ans, pour un coût de production de 751 dollars l'once à peine. La construction durera 2,5 ans et ...

L'action du canadien Orca Gold fluctue en effet considérablement. Le 21 octobre, elle a atteint 0,55 dollar canadien (CAD; +20%), après la conclusion d'un accord avec le Soudan au sujet de la licence minière du Block 14. Ce contrat autorise la construction d'un projet aurifère dans le nord du Soudan, qui produira 167.000 onces d'or en moyenne pendant 13,6 ans, pour un coût de production de 751 dollars l'once à peine. La construction durera 2,5 ans et coûtera 321 millions de dollars, dont 70% à charge d'Orca. L'accord constitue une étape essentielle de la professionnalisation de l'industrie minière soudanaise. Il permettra également d'avancer sur la question du financement de la construction, pour laquelle un spécialiste externe avait été mandaté... juste avant que l'armée ne reprenne le pouvoir au Conseil de souveraineté constitué en 2019, après le renversement du président Al-Bashir, pour gérer la transition dans la perspective des élections libres de 2023. L'action est alors tombée à 0,41 CAD. Les négociations ont aujourd'hui repris, sous la pression d'une communauté internationale qui refuse, sans cela, de poursuivre le programme d'allégement de la dette soudanaise. La première phase des préparatifs de la construction (piste d'atterrissage, logements, clôture de sécurité, etc.) est quasi achevée. Un programme d'exploration a commencé en août. Son objectif est double: étendre la partie des réserves à haute teneur en minerai (actuellement, 2 millions d'onces d'or) et explorer cinq zones prometteuses à proximité des deux zones reprises dans le plan de construction. L'étude de faisabilité définitive sera publiée sous peu et la décision de construire ou non, arrêtée dès 2022. Ses principaux actionnaires soutiennent pleinement Orca. Nous-mêmes continuons à recommander d'acheter (rating 1C). Le risque est supérieur à la moyenne mais vu l'expérience de la direction, l'assise des principaux actionnaires et la nécessité, pour le Soudan, de professionnaliser son industrie minière, le Block 14 devrait finir par être construit, et créer beaucoup de valeur pour l'actionnaire au cours des trois à cinq années qui viennent. Orca détient par ailleurs 31,5% dans Montage Gold, la spin-off qui développe ses anciens projets d'exploration en Côte d'Ivoire.