Microsoft n'a pas droit à l'erreur

Microsoft n'a pas droit à l'erreur

Beaucoup porte à croire que si l'industrie technologique continuait de souffrir, en 2019, l'action Microsoft pourrait céder du terrain. Misons sur ce scénario à l'aide d'options.

Bayer: le spectre Roundup

Bayer: le spectre Roundup

Le titre devrait repartir à la hausse, à moins, évidemment, que les plaintes continuent d'affluer ou, pire, qu'elles débouchent sur des indemnisations.

Options sur Royal Dutch Shell

Options sur Royal Dutch Shell

Après son dévissage, le cours de l'action Shell va nécessairement reprendre de la hauteur. Peut-être pas pour longtemps. C'est pourquoi l'on privilégiera les options n'échéant pas plus tard que dans quatre mois, pour miser sur ce scénario.

Emission d'options sur bpost

Emission d'options sur bpost

L'entreprise postale est dans une impasse. Le soutien actuel de l'action n'a pour l'instant pas encore cédé. L'émission de calls peut faire gagner quelques billes à l'actionnaire de bpost, qui en a perdu pas mal, déjà.

Anticipons la baisse de Microsoft

Anticipons la baisse de Microsoft

Satya Nadella, le CEO de Microsoft, s'est récemment défait de près d'un tiers de sa participation dans le groupe. Difficile de ne pas interpréter ce comportement comme le signal d'une tendance baissière de l'action. A l'aide d'options, misons sur ce scénario.

Deux options "put" sur Schlumberger

Deux options "put" sur Schlumberger

Pour peu que la normalisation de la situation en Bourse se poursuive un temps, le titre devrait se redresser.

L'action GBL va reprendre de la hauteur

L'action GBL va reprendre de la hauteur

Le cours de GBL cède du terrain. Certaines participations déçoivent les attentes. Mais aux environs de 80 euros, la valeur actuelle de l'action, se trouve un soutien. Voici deux manières de miser, à l'aide d'options, sur une remontée du cours de l'action.

Des options pour miser sur le redressement de K+S

Des options pour miser sur le redressement de K+S

Le potentiel haussier du titre est considérable. Il ne vaut plus qu'environ 18 euros aujourd'hui, contre un peu plus du triple en 2010, mais ce cours prend en compte les mauvaises nouvelles publiées.

Options à la hausse sur Coca-Cola

Options à la hausse sur Coca-Cola

Non seulement le groupe se réinvente, ce qui était vraiment nécessaire, mais en outre, son directeur entreprend de réduire considérablement les coûts. C'est de bon augure pour l'action. Misons sur son redressement à l'aides d'options call.

Melexis en passe de rebondir

Melexis en passe de rebondir

La volatilité relativement importante de l'action Melexis en fait une valeur idéale pour les investisseurs en options.

Boskalis bientôt sous de meilleurs vents

Boskalis bientôt sous de meilleurs vents

A notre estime, il faut laisser un peu de temps à Boskalis pour se remettre de la tempête qu'il a affrontée. Nous parions, à l'aide d'un put émis, que le cours de l'action va se redresser.

Cisco Systems étonne à nouveau

Cisco Systems étonne à nouveau

Nous ne sommes toutefois pas convaincus qu'une telle hausse de l'action soit justifiée. Mieux vaut sans doute mettre les bénéfices à l'abri.

Miser sur la remontée du cours de Newmont

Miser sur la remontée du cours de Newmont

A l'aide d'options, l'on peut miser à la hausse sur ce producteur d'or; c'est, selon nous, le moment idéal pour acheter des options call.

Royal Dutch Shell, une valeur sûre

Royal Dutch Shell, une valeur sûre

A un rapport cours/bénéfice inférieur à 12, le titre Royal Dutch Shell n'est pas exagérément onéreux.

Tesla, Elon Musk et... le lapin?

Tesla, Elon Musk et... le lapin?

Nous pensons qu'avec son récent tweet, le CEO de Tesla a fait un coup d'esbroufe et que le cours de l'action va se replier. Pour miser sur ce scénario, voici un bear put spread, une stratégie utilisant deux options put.

Des options pour miser sur l'évolution de Facebook

Des options pour miser sur l'évolution de Facebook

Rédaction Initié de la Bourse - La valorisation de Facebook a repris le chemin de la hausse, après sa dégringolade, et il est fort à parier que son redressement se poursuivra. Qu'ensuite elle faiblisse à nouveau n'est pas à exclure non plus: les marges bénéficiaires vont se contracter, a prévenu l'entreprise. Misons donc sur les deux scénarios.