L'année 2018 ne fut pas un grand cru pour l'action bpost. Lorsque la zone de soutien autour de 10 EUR a menacé de céder, nous avons émis des options d'achat (call). Celles-ci ont procuré un rendement acceptable. L'entreprise ne résoudra probablement pas cette année tous ses problèmes. Et pourra-t-elle encore verser un dividende attrayant? La concurrence, dans le secteur, e...

L'année 2018 ne fut pas un grand cru pour l'action bpost. Lorsque la zone de soutien autour de 10 EUR a menacé de céder, nous avons émis des options d'achat (call). Celles-ci ont procuré un rendement acceptable. L'entreprise ne résoudra probablement pas cette année tous ses problèmes. Et pourra-t-elle encore verser un dividende attrayant? La concurrence, dans le secteur, est intense et l'aventure américaine est incertaine. Difficile de croire à une amélioration à brève échéance! Attendons que la valeur temps du call émis diminue.La Bourse semble digérer plus difficilement que prévu l'acquisition de Monsanto par Bayer. Nous pensons cependant qu'un redressement du cours de l'action est possible au cours des mois à venir; le call acheté a une durée résiduelle suffisante pour que nous puissions y assister. Le put émis court pour sa part encore deux mois. Attendons. Ces derniers mois, le cours de Royal Dutch Shell a évolué au gré des décisions des membres de l'Opep. Cela dit, force est de constater que le soutien demeure autour de 25 EUR. Le rendement de dividende brut, de 6%, n'y est certainement pas étranger. Le moment nous a donc semblé idéal pour émettre des options put et acheter des options call. Pour l'heure, nous essuyons une perte avec chaque contrat. Mais la donne pourrait changer si le cours de Shell était poussé dans le dos.Satya Nadella s'est délesté d'un tiers de sa participation dans Microsoft à 109,44 USD par action. C'est quelque 10 % de plus que le cours actuel. Influencés par le comportement du CEO, nous avons anticipé une tendance baissière: nous avons acheté des options put et émis des options call, lorsque le cours de l'action était proche de son plus-haut historique. Depuis, le repli s'est amorcé. Les options émises ont déjà produit une plus-value. Quant au put juillet 105 USD, sa valeur a presque doublé. Actons les bénéfices!