Engie, qui s'est révélé le canard boiteux de la Bourse bruxelloise ces cinq dernières années, a repris de la hauteur depuis février. Nous avions anticipé cette évolution en émettant un put. Lequel a perdu la moitié de sa valeur. Attendons patiemment une amélioration. Le put acheté nous offre une protection à bon compte.
...