Proximus prévoit, pour l'exercice 2017, un chiffre d'affaires relativement stable sur ses marchés domestiques et une légère croissance de son cash-flow opérationnel (Ebitda). Le plan d'économies se poursuit, ce qui est positif. Pour autant, le tableau n'est pas parfait. Dominique Leroy, CEO du groupe de télécommunications, se crêpe de temps en temps le chignon avec son plus grand actionnaire, l'Etat belge. Elle menace même de suspendre l'investissement de trois mil...

Proximus prévoit, pour l'exercice 2017, un chiffre d'affaires relativement stable sur ses marchés domestiques et une légère croissance de son cash-flow opérationnel (Ebitda). Le plan d'économies se poursuit, ce qui est positif. Pour autant, le tableau n'est pas parfait. Dominique Leroy, CEO du groupe de télécommunications, se crêpe de temps en temps le chignon avec son plus grand actionnaire, l'Etat belge. Elle menace même de suspendre l'investissement de trois milliards d'euros dans le réseau de fibre optique superrapide si celui-ci n'est récupéré qu'après 20 - 25 ans. Madame Leroy ose durcir le ton car elle estime que le gouvernement peut mieux exploiter son dividende, correspondant à plus de 5% brut. Cela étant, le cours suit une tendance baissière depuis quelques mois, et se situe environ 15% sous le sommet annuel de mai. Ce qui est synonyme d'opportunités (à l'aide d'options). Emission put Proximus septembre 2018 au prix d'exercice de 29 EUR, à 2,73 EURTout d'abord, nous pouvons appliquer notre stratégie habituelle et nous ranger du côté des émetteurs.Avec le put émis, vous engrangez directement 273 euros (100 x 2,73). Nous espérons, tout comme vous, une hausse de cours. Le cas échéant, celle-ci ne doit même pas être considérable. Si le cours se hisse à 29 euros (ou davantage), l'acheteur de cette option put ne réagira certainement pas. La prime reste donc acquise. Si le cours prenait une orientation contraire, il faudrait acheter les actions Proximus à 29 euros. Nous avons cependant déjà reçu 2,73 euros. Notre prix d'achat final est dès lors réduit à 26,27 euros par action. Notez que nous sommes actifs sur un marché très limité. Il est dès lors absolument nécessaire d'établir des limites de cours strictes et de les respecter.Achat call Proximus juin 2018 au prix d'exercice de 30 EUR, à 0,76 EURSi vous pouvez vous permettre un peu plus de risques, vous pouvez miser sur une hausse plus franche avec une option call achetée. Pour ce contrat, vous payerez (seulement) 0,76 euro. Nous espérons que le cours de l'action se hissera à nouveau vers le sommet annuel de 32,80 euros. Le cas échéant, notre call vaudra au moins deux euros. Ce qui représenterait presque un triplement de notre investissement. Ce rêve n'est pas du tout irréaliste. Nous avons d'ailleurs acheté du temps jusqu'au 15 juin de l'an prochain.