Ces dernières semaines, le doute aura probablement taraudé ceux qui investissent (d'aucuns diront "parient") dans les cryptodevises. Ces dernières souffraient déjà des incertitudes juridiques, alors que les banques centrales et les gouvernements entendent réglementer et donc, contrôler le secteur, de leur absence de valeur intrinsèque et de l'importante consommation énergétique du minage; à la liste des handicaps se sont ajoutées, récemment, les inquiétudes concernant la stabilité des stablecoins, ou cryptodevises stables.
...

Ces dernières semaines, le doute aura probablement taraudé ceux qui investissent (d'aucuns diront "parient") dans les cryptodevises. Ces dernières souffraient déjà des incertitudes juridiques, alors que les banques centrales et les gouvernements entendent réglementer et donc, contrôler le secteur, de leur absence de valeur intrinsèque et de l'importante consommation énergétique du minage; à la liste des handicaps se sont ajoutées, récemment, les inquiétudes concernant la stabilité des stablecoins, ou cryptodevises stables. Pour les investisseurs en cryptodevises, les stablecoins sont essentielles: leur cours est censé rester stable par rapport à une monnaie de référence. Mais récemment, l'une d'elles, le terraUSD, a plongé à 0,30 dollar, provoquant une vague de panique. La couverture du terraUSD en dollars s'étant révélée insuffisante, ses détenteurs ont dû vendre eux-mêmes des cryptodevises pour soutenir leur propre monnaie, faisant plonger le marché. Par contagion, le tether, stablecoin par excellence, s'est retrouvé sous pression, car personne ne sait si la couverture en dollars est suffisante pour garantir sa stabilité.Le récent plongeon des cryptodevises sous leurs niveaux de 2021 met en lumière les fondements peu stables de la cryptosphère elle-même. Ce dévissage signe-t-il l'arrêt de mort des cryptodevises? Nous ne nous risquerions pas à l'affirmer. Malgré un historique relativement court, les cryptomonnaies ont déjà montré leur résilience à plusieurs reprises. Le seuil magique des 100.000 dollars est-il désormais inaccessible pour le bitcoin? Là non plus, nous n'avons pas d'avis tranché. Une chose est sûre, toutefois : une nouvelle chute des stablecoins aurait des répercussions profondes. Les spécialistes de l'analyse technique estiment par exemple que si le bitcoin venait à passer sous les 24.000 dollars, il pourrait redescendre à 10.000 dollars, le plancher atteint en 2018.Ceux qu'inquiètent les politiques monétaires menées par les banques centrales et la faramineuse dette constituée par des gouvernements soucieux d'atténuer les conséquences économiques de la pandémie voient dans les cryptodevises un investissement alternatif précieux - une sorte d'"or numérique". Nous avons toujours jugé ce qualificatif prématuré et fallacieux. Beaucoup considèrent les cryptodevises comme un placement incontournable, grâce auquel on gagne beaucoup d'argent rapidement. Or, et ce n'est pas la première fois lors de cette décennie, l'on voit qu'il est aussi possible d'en perdre beaucoup en très peu de temps. C'est pourquoi nous recommandons de ne pas allouer aux cryptodevises plus de 1 à 2 % du portefeuille, même quand la cryptosphère se porte bien; au-delà, l'investisseur devient spéculateur.