Nyrstar
...

NyrstarSelon une annonce de prise de participation, le trader néerlandais en matières premières a relevé sa participation dans le groupe de zinc belge à 20%. En avril dernier, Trafigura en détenait 15%. Depuis lors, les Néerlandais ont deux représentants au conseil d'administration de Nyrstar. Le cours de Nyrstar a presque diminué de moitié après le sommet de mai dernier en raison du faible prix du zinc. Sous 2 EUR seulement, un plancher a été atteint. Depuis lors, le cours se redresse légèrement. Jusqu'à nouvel ordre, la tendance reste orientée à la baisse. A 2,50 EUR se trouve une résistance horizontale assez solide, qui pourrait former une percée importante.Conseil: digne d'achatRisque: élevéRating: 1CTer Beke Chez le spécialiste des plats préparés et de la charcuterie, le chiffre d'affaires du 1er semestre a reculé de 4%, à 191,4 millions EUR. Ter Beke pointe du doigt la perte d'un important client allemand. Le bénéfice opérationnel (EBIT) a progressé d'un quart, à 7,5 millions EUR, alors que le bénéfice net s'est accru de 27,8%, à 4,4 millions EUR. Par action, cela représente 2,53 EUR. Récemment, Ter Beke a annoncé avoir pris une participation dans le groupe français Stefano Toselli. Pour l'ensemble de l'exercice 2015, le groupe table sur un résultat supérieur à celui de 2014. Récemment, l'action s'est frayé un passage au-delà de 80 EUR, émettant au passage un nouveau signal d'achat. C'est là que se situe à présent le premier soutien.Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BUCBLe groupe pharmaceutique a perçu 1,2 milliard USD sur la vente de Kremers Urban, la division qui conçoit et vend des médicaments génériques, au groupe américain Lannett. UCB affectera les revenus de cette vente au remboursement des dettes et à des investissements stratégiques. En outre, UCB a publié les premiers résultats de romosozumab, contre l'ostéoporose. Selon les analystes, ce médicament peut devenir un important moteur de croissance pour UCB, même s'il doit d'abord être naturellement approuvé. Le cours d'UCB évolue depuis déjà plus d'un an entre 60 et 75 EUR. Une percée de ce niveau donnera une nouvelle orientation au cours. Le sommet de 75 EUR remonte à août 2014. Conseil: conserver/attendreRisque: faibleRating: 2AZetesLe spécialiste de l'identification des personnes et des biens a annoncé des chiffres particulièrement solides au terme des 6 premiers mois de l'année. Son CA a progressé de 8,1%, à 128,3 millions EUR, alors que son EBITDA s'est accru de 64,8%, à 13,3 millions EUR. La marge brute a atteint 45,2%, contre 42,2% sur la même période l'an dernier. Par action, le bénéfice net ressort à 1,07 EUR. Zetes table donc, pour l'ensemble de l'année 2015, sur des résultats records. Les résultats ont été accueillis avec enthousiasme et ont permis un net franchissement de la résistance sous 30 EUR. La tendance demeure globalement haussière. A 29,75 EUR se trouve à présent la première zone de soutien horizontale importante.Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2B