Les événements de ces dernières années ont sans doute laissé un sentiment mitigé aux actionnaires de Nyrstar. Lorsque le groupe finlandais Talvivaara - avec lequel Nyrstar avait conclu un important contrat d'achat de zinc en 2010 - a demandé la protection contre ses créanciers en novembre 2013, on a même eu droit à un petit mouvement de panique. L'action a nettement baissé, mais ce sont surtout les détenteurs d'obligations Nyrstar qui se sont affolés, poussant les cours de leurs titres largement sous le pair. Ces derniers mois, le calme est revenu et les obligations ont presque regagné le terrain perdu. C'est nettement moins le cas des actions. Les défis restent significatifs et la situation de Talvivaara, toujours très incertaine. Nyrstar a récemment annoncé un prêt conditionnel en sa faveur à concurrence de maximum 20 millions EUR. Une première tranche de 5 millions EUR a été versée en échange de la livraison de 10.000 tonnes de zinc sous forme de concentré. En outr...