Après une période difficile, le cours de Nyrstar (3,65 EUR ; NYSE Euronext Bruxelles) enregistre effectivement un léger redressement depuis la mi-avril. Le moment-charnière nous semble avoir été l'accord conclu avec Glencore. Ce grand producteur suisse de matières premières a été contraint par l'Europe de revoir un contrat d'approvisionnement avec Nyrstar pour obtenir l'approbation de sa fusion avec Xstrata. Un autre élément ennuyeux pour les actionnaires était le fait que Glencore détenait un lot de 13,2 millions d'actions (7,8% du total) Nyrstar, pour lesquelles les Suisses devaient également trouver un ou plusieurs preneurs. L'accord trouvé prévoit que Nyrstar cesse de vendre à Glencore du "zinc primaire" produit dans les fonderies de l'Union européenne (UE, dont Balen/Overpelt). Glencore versera en échange une indemnité de rupture de 44,9 millions EUR pour la partie UE. Mais dans les faits, le groupe suisse ne versera pas un centime, car ces 44,9 millions EUR seront utili...