Au début de cette année, nous avions raison de penser que le marché prenait un acompte trop important sur l'amélioration des résultats de Nyrstar. En revanche, nous avons replacé trop tôt l'action sur notre liste des titres dignes d'achat début juillet - après pourtant un recul de 20% par rapport au pic de fin avril. La forte baisse enregistrée depuis trouve son origine dans l'effondrement inattendu du cours du zinc, retombé de 2000 USD la tonne à 1700 USD la tonne en quelques semaines. En avril, le métal s'échangeait encore à 2400 USD. Le principal responsable se trouve bien entendu en Asie : les doutes relatifs à la croissance économique chinoise ont ravivé la crainte de voir l'augmentation attendue de la demande de zinc - 27% sur la période 2014 à 2020 - ne jamais se réaliser. Pourtant, il n'y a fondamentalement aucune raison de penser que le cours du zinc restera longtemps au niveau actuel. La fermeture définitive de la mine de Century en Australie réduira l'offre mondiale de 5% en 2015, et le marché se dirige vers un défic...