Après son sommet d'août, à 2.075 dollars, l'or a amorcé une consolidation. Initialement un support, le précédent pic, de 2011 (1.920 dollars), était devenu une résistance. Quant à l'argent, qui avait bondi vers les 30 dollars par once troy, il avait perdu environ 20% depuis août.
...

Après son sommet d'août, à 2.075 dollars, l'or a amorcé une consolidation. Initialement un support, le précédent pic, de 2011 (1.920 dollars), était devenu une résistance. Quant à l'argent, qui avait bondi vers les 30 dollars par once troy, il avait perdu environ 20% depuis août.L'une des incertitudes concerne les nouvelles mesures de relance monétaires et budgétaires. Aux Etats-Unis, elles seront du ressort du nouveau président. Les marchés avaient espéré une action plus rapide, alors qu'une nouvelle vague de Covid-19 menace le pays. Une victoire démocrate augmenterait la probabilité d'un nouveau confinement délétère pour l'économie à court terme, mais le parti de Joe Biden serait plus enclin à mettre en oeuvre davantage de stimulants. Si Donald Trump saisit la justice pour contester le résultat, cela accentuerait encore l'instabilité. En Europe, un double creux économique semble très probable, avec les nouveaux confinements. Comme en mars, où le billet vert s'était envolé pendant quinze jours, seul le dollar a profité de cette incertitude accrue. Jusqu'à la fin de la première semaine de novembre, où les cours de l'or et de l'argent lui ont emboîté le pas.Mais si une nouvelle correction des cours des métaux précieux est possible à court terme, les projections à longue échéance n'en restent pas moins favorables. La politique monétaire et budgétaire toujours conciliante alourdit encore la dette, alors que l'accroissement de la masse monétaire s'accompagne d'une réduction des actifs réels. Ces mesures auront un effet inflationniste au fil du temps, mais c'est précisément en raison de l'endettement élevé que le potentiel de hausse des taux d'intérêt est limité - ce qui à son tour garantit un taux d'intérêt réel toujours négatif et renforce l'attrait de l'or et de l'argent. Ceux qui ne souhaitent pas investir dans le métal physique peuvent opter pour un tracker physique. Dans le cas de l'or, il peut s'agir par exemple de l'ETF Gold Bullion Securities, qui se négocie sur différentes Bourses européennes dans plusieurs devises. La variante sur Euronext Paris, en euro, porte le ticker GBS. Le WisdomTree Physical Silver, qui s'échange sur Euronext Amsterdam sous le ticker PHAG, est un bon choix pour qui préfère un ETF répliquant le cours de l'or.