Si l'on compare aujourd'hui la performance moyenne de notre sélection (qui inclut autant de valeurs belges qu'européennes) à celles de l'Euro Stoxx 50 et du Bel 20, le bilan est positif: +22,39% en six mois, contre +15,21% pour l'indice de référence des marchés de la zone euro et +12,36% pour celui du marché belge, ou +13,78% en moyenne pour les deux.
...

Si l'on compare aujourd'hui la performance moyenne de notre sélection (qui inclut autant de valeurs belges qu'européennes) à celles de l'Euro Stoxx 50 et du Bel 20, le bilan est positif: +22,39% en six mois, contre +15,21% pour l'indice de référence des marchés de la zone euro et +12,36% pour celui du marché belge, ou +13,78% en moyenne pour les deux.Mais nos favoris n'ont pas tous brillé. Adidas et Ontex ont accusé de (lourdes) pertes au 1er trimestre et si leurs actions ont réussi à se redresser, elles sont toujours à la traîne par rapport aux huit autres et à la moyenne du marché. Adidas a connu des difficultés en Chine, mais ses résultats trimestriels n'en portent pas la trace. Quant à Ontex, elle s'est dotée dans l'intervalle d'un nouveau CEO, la Basque Esther Berrozpe, qui devra convaincre le marché qu'elle est en mesure de remettre la société sur les rails. L'unique valeur dont le cours a reculé est pour l'heure Prosus. C'est également la seule à avoir baissé considérablement au 2e trimestre; les autorités chinoises harcèlent les géants de la technologie, parmi lesquels Tencent Holdings, la plus grande participation du holding.PostNL est la valeur la plus sûre de la sélection. La pandémie de Covid-19 a accéléré sa transformation en opérateur logistique, ce qui a dopé sa rentabilité. L'entreprise est en mesure de traiter des volumes importants et de produire un bénéfice à l'avenant. D'attrayants dividendes attendent donc les actionnaires. Le 1er semestre a aussi été marqué par la (re)découverte de D'Ieteren par les analystes et investisseurs. Filiale et joyau du holding, Belron est une véritable machine à liquidités. Elle assure au groupe d'énormes revenus de dividendes. Mais l'action D'Ieteren n'est pas chère - l'on pourrait payer davantage pour la confortable position de trésorerie du holding, pour D'Ieteren Auto et pour Moleskine -, malgré son excellente performance. Le fabricant d'équipements pour l'industrie des semi-conducteurs ASML est une perle du secteur technologique; rares sont les sociétés européennes à y occuper, comme lui, une position dominante. L'actuelle pénurie de puces, et l'accroissement des capacités qu'elle entraîne, est une aubaine pour le groupe. L'action Barco est longtemps restée en queue de peloton au début de l'année. Mais la mise à jour du groupe relative au 1er trimestre indiquait une nette hausse du carnet de commandes. La perspective d'une réouverture des cinémas et de la tenue de festivals a elle aussi contribué à la belle remontée du cours ces dernières semaines.