Nous espérons avoir la possibilité d'intégrer d'autres favoris belges de long terme encore dans le portefeuille modèle, dont le thème "valeurs de base/trackers" est désespérément peu fourni. D'intéressantes opportunités devraient se manifester ces prochains mois.
...

Nous espérons avoir la possibilité d'intégrer d'autres favoris belges de long terme encore dans le portefeuille modèle, dont le thème "valeurs de base/trackers" est désespérément peu fourni. D'intéressantes opportunités devraient se manifester ces prochains mois.Si nous voyons toujours dans la période qui s'annonce des temps agités, la hausse prolongée de Wall Street n'est pas près de s'achever et les prochaines années pourraient nous réserver de belles surprises encore. A terme, Donald Trump et la Chine n'ont d'autre choix que de s'entendre; lorsque ce sera chose faite, les banquiers centraux seront intervenus et les marchés boursiers, dès lors redevenus intéressants.Nous avons dressé, dans l'ordre alphabétique, la liste de nos favoris belges de long terme (voir ci-dessous). Le lecteur attentif ne manquera pas de constater que seules six des valeurs qui y figurent composent également le portefeuille modèle. Nous aurons donc l'embarras du choix si nous cherchons, ces prochains mois, à l'étoffer.Le changement majeur, aux yeux de certains, résidera dans le fait que nous "osons" faire figurer parmi les favoris deux sociétés biotech. Mais argenx et Galapagos alignent un parcours tellement impressionnant depuis tout un temps que nous voyons dans leur historique une solide base de croissance pour les 5 à 10 années à venir. Certes, plusieurs éléments pourraient bousculer leur cours mais contrairement à leurs pairs, les deux groupes ont de quoi tenir le cap.Tessenderlo, dont l'action avait marqué le pas il y a longtemps déjà, est le premier de ces titres à avoir intégré le portefeuille modèle - c'est l'historique de Luc Tack chez Picanol qui nous avait convaincus. Pour Deceuninck, Lotus Bakeries et Sipef, dont l'entrée est plus récente, nous avions exploité une faiblesse temporaire pour nous positionner; Deceuninck et Sipef traversent une période difficile, et notre intention est d'étoffer notre position.AB InBev, Fagron, Resilux et Umicore sont des titres qui ont résidé en portefeuille pendant une période plus ou moins longue mais sur lesquels, à l'exception du géant de la bière, nous avons à un moment donné pris un appréciable bénéfice. Pour les autres enfin (Jensen, Kinepolis, Melexis et Texaf), nous cherchons la fenêtre d'entrée idéale. Son ouverture pourrait être imminente.