1. argenx: elle est certes déjà l'une des stars d'Euronext Bruxelles depuis quelques années, mais 2020 pourrait se révéler une année décisive pour cette entreprise. Si la phase III de l'étude testant l'efgartigimod (ARGX-113) sur des patients atteints de myasthénie livre des résultats satisfaisants, argenx pourra en effet commercialiser un premier médicament d'ici à la fin 2021.
...

1. argenx: elle est certes déjà l'une des stars d'Euronext Bruxelles depuis quelques années, mais 2020 pourrait se révéler une année décisive pour cette entreprise. Si la phase III de l'étude testant l'efgartigimod (ARGX-113) sur des patients atteints de myasthénie livre des résultats satisfaisants, argenx pourra en effet commercialiser un premier médicament d'ici à la fin 2021. 2. Groupe Balta: depuis son introduction en Bourse, en 2017, l'évolution du cours de son action est très décevante. Désormais très faiblement valorisé (à 0,4 fois la valeur comptable) et fort endetté, le groupe pourrait être une proie. 3. First Majestic Silver: les analystes de l'Initié de la Bourse suivent cette valeur depuis peu. Ce groupe de mines d'argent dont la capitalisation boursière dépasse le milliard de dollars sera le plus exposé au prix de l'argent en 2020 (67%). Rappelons que dans une perspective historique, le cours du métal précieux est très faible.4. Galapagos: après un excellent exercice 2019, auquel a naturellement contribué sa transaction "historique" avec Gilead Sciences, 2020 sera une année de transition. L'an prochain, le filgotinib, candidat médicament contre le rhumatisme, devrait être commercialisé et les derniers résultats de l'étude le testant sur des sujets souffrant de colite ulcéreuse seront publiés. Nous devrions en outre en savoir plus sur son efficacité contre la fibrose pulmonaire et sur le programme Toledo.5. IAMGOLD: les déconvenues opérationnelles que connaît le producteur d'or canadien ayant ramené le cours de son titre à 0,5 fois la valeur comptable, son potentiel de redressement est attrayant. Le groupe est par ailleurs lui aussi une cible potentielle, dans le contexte actuel de consolidation du secteur.6. McEwen Mining: il n'a pas mérité le titre de favori pour 2019 que nous lui avions attribué. Son CEO et actionnaire de référence, Robert McEwen, a encore beaucoup de pain sur la planche pour redresser la situation. Mais l'action devrait bénéficier d'un énorme effet de levier sur la nouvelle percée attendue du cours de l'or.7. Mosaic: le secteur des engrais souffre du conflit commercial sino-américain. Le cours de Mosaic avoisine pour l'heure son plus-bas de la décennie écoulée. L'on peut donc s'attendre à ce qu'il progresse en 2020.8. Resilux: nouveau pôle de croissance du producteur de préformés et bouteilles PET, le recyclage devrait soutenir ses résultats, l'année prochaine. Cette action moins sensible à l'essoufflement de la croissance est selon nous sous-valorisée.9. Texaf: après une ascension vertigineuse ces cinq dernières années, le cours du holding n'a quasiment pas évolué. Cela pourrait toutefois changer, entre autres grâce à son projet à Kinsuka (quelque 1.500 logements destinés à la vente). 10. Uranium Participation: ce fonds coté à Toronto achète de l'uranium dans l'espoir de le revendre à un prix plus élevé. Et de nombreux éléments augurent précisément une hausse du prix de ce métal, en 2020.