Nous présentons notre Top 10 par ordre alphabétique.
...

Nous présentons notre Top 10 par ordre alphabétique.1. Atenor: le promoteur immobilier est en pleine expansion; son centre de gravité se déplace de plus en plus de l'axe Bruxelles-Luxembourg à l'Europe centrale (Budapest, Bucarest et Varsovie).2. IAMGOLD: l'exploitant canadien de mines d'or est confronté à des difficultés opérationnelles. Valorisée à 0,5 fois sa valeur comptable, la société pourrait être la cible d'une acquisition alors que le secteur est en pleine consolidation.3. Kinepolis: ce favori de longue date est devenu trop cher. La valorisation recule nettement et l'affiche Avengers : Endgame devra sauver les résultats semestriels. Le titre ne souffre guère du conflit sino-américain.4. Lotus Bakeries: devrait poursuivre sa croissance en 2019, indépendamment de la conjoncture globale. L'action a donc une dimension défensive. Une étape importante : le lancement de la production de spéculoos aux Etats-Unis.5. McEwen Mining: le CEO et actionnaire de référence actuel, Robert McEwen, a déjà fait de Goldcorp une success-story. L'action offre un énorme levier sur la hausse escomptée du prix de l'or. 6. Oxurion: 2019 est l'année de vérité pour la biotech de Louvain (ex-ThromboGenics). Depuis 2015, l'accent stratégique est mis sur le développement d'un pipeline de candidats médicaments contre les maladies liées au diabète. Tous ces programmes publieront leurs résultats cliniques sur le semestre.7. Pan American Silver: l'argent a encore plus déçu que l'or ces dernières années, et 2018 n'a pas fait exception. Son cours est à un plancher historique face au métal jaune. Pan American Silver est un pari de long terme sur un redressement des deux métaux précieux.8. Resilux: les lourds investissements consentis par le producteur de préformés et bouteilles PET étayent les prévisions optimistes, le recyclage s'annonçant comme un nouveau pôle de croissance. L'action est sous-valorisée et moins sensible à un éventuel ralentissement conjoncturel.9. Sandstorm Gold: la société canadienne de royalties et de streaming sur l'or tire profit d'un vaste programme de rachats d'actions propres, ce qui devrait alléger sa forte décote face aux autres acteurs du secteur tels que Franco-Nevada.10. Uranium Participation: un fonds coté à Toronto qui achète de l'uranium dans l'espoir de le revendre à un prix plus élevé. De nombreux arguments plaident en faveur d'une hausse du métal ces prochaines années.