L'action du spécialiste liégeois de la santé féminine Mithra Pharmaceuticals a gagné plus de 120% depuis fin 2017. Une excellente performance, à laquelle nous voyons trois explications. Tout d'abord, il y a eu la double annonce des acquisitions de Tigenix et Ablynx en janvier. Deuxièmement, il faut épingler les résultats très positifs d'une étude hémostase de phase II réalisée sur le contraceptif Estelle. L'Estetrol (E4) y était comparé à Melleva, le contraceptif (de deuxième génération) le plus sûr, et à Yaz, la pilule contraceptive la plus vendue (quatre générations, chiffre d'affaires d...

L'action du spécialiste liégeois de la santé féminine Mithra Pharmaceuticals a gagné plus de 120% depuis fin 2017. Une excellente performance, à laquelle nous voyons trois explications. Tout d'abord, il y a eu la double annonce des acquisitions de Tigenix et Ablynx en janvier. Deuxièmement, il faut épingler les résultats très positifs d'une étude hémostase de phase II réalisée sur le contraceptif Estelle. L'Estetrol (E4) y était comparé à Melleva, le contraceptif (de deuxième génération) le plus sûr, et à Yaz, la pilule contraceptive la plus vendue (quatre générations, chiffre d'affaires de 1,2 milliard d'euros) et LA référence commerciale pour Estelle. Laquelle s'est montrée au moins aussi performante que Melleva et nettement plus performante que Yaz pour tous les paramètres de sécurité liés au risque de caillots sanguins. Ces excellents résultats sont cruciaux à la fois pour les instances réglementaires et les partenaires possibles, et renforcent le potentiel d'Estelle parmi les contraceptifs de cinquième génération qui offrent la meilleure combinaison entre efficacité, qualité de vie et sécurité. L'efficacité d'Estelle avait déjà été prouvée au terme d'études antérieures, mais doit bien entendu être confirmée dans les résultats de l'essai de phase III attendus aux troisième (volet européen) et quatrième (Amérique du Nord) trimestres de 2019. L'objectif est d'ensuite contacter le meilleur partenaire pour ces deux marchés clés. Moyennant des résultats favorables, nous prévoyons des conditions très attrayantes. Estelle est un blockbuster potentiel (chiffre d'affaires de plus d'un milliard de dollars) sur un marché important (6,7 milliards de dollars en 2016; le marché total de la contraception pourrait atteindre 37 milliards en 2025), qui demeure confronté à un manque d'innovation. La troisième raison de la hausse est le fait que l'augmentation de la capitalisation boursière autorise de nouveaux investisseurs à acquérir une position dans Mithra. La journée des investisseurs à Londres, très réussie, l'a de nouveau attesté. L'étude hémostase est aussi une très bonne nouvelle pour Donesta, le deuxième produit à base d'Estetrol. Fin mars ou début avril, nous aurons droit aux résultats cruciaux de l'étude de phase IIb sur Donesta, un candidat médicament contre les bouffées de chaleur durant la ménopause - un autre marché très important (8,6 milliards de dollars en 2016; possiblement 16 milliards en 2025) et caractérisé par le même manque d'innovation, malgré les questions de sécurité. L'entreprise wallonne Ogeda, qui possède elle aussi un produit en phase IIa pour la même indication, a été vendue 800 millions au groupe japonais Astellas l'an dernier. La valeur boursière actuelle de Mithra s'établit également à 800 millions d'euros. Malgré la nette progression du cours jusqu'ici, nous entrevoyons donc encore un énorme potentiel haussier si les résultats de l'étude sur Donesta se révèlent positifs. L'action demeure digne d'achat (1C).